Leed
1.9.1 dev

Remember me

Raccourcis clavier

  • m mark the selected element as read / unread
  • l mark the previous element as unread
  • s mark the selected element as favorite / not favorite
  • n next element (without opening)
  • v open the selected element URL
  • p previous element (without opening it)
  • espace next element (opening it)
  • k previous element (opening it)
  • o or enter open selected element
  • j change the display mode of the article (title, summary, complete)
  • h show/hide the help panel

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … :

HAL : Dernières publications
See the Unread | oldest first

[tel-04438478] La mise en politique du genre dans l’aménagement urbain : une contribution à la cause des femmes ?

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … the 07.12.2024 at 05:02:00 PM - Favorize ||  Read/Unread

Devant l’intérêt croissant dans les arènes politique, médiatique et universitaire pour intégrer les enjeux de genre à l’aménagement urbain, cette recherche doctorale s’attache à examiner la carrière de ce sujet. Une attention particulière est portée aux manières dont il est abordé au moment de son institutionnalisation. En prenant pour objet d’étude les recommandations formulées à l’échelle nationale et internationale, ainsi que les politiques locales conduites à Lyon, la présente thèse décrypte la mise en politique française du genre dans l’action publique urbaine. Il s’agit d’identifier les conditions institutionnelles d’émergence et d’élaboration des politiques d’aménagement qui entendent intégrer les enjeux de genre – et que nous nommerons « politiques d’aménagement genrées » – mais aussi, et surtout, de mettre au jour le prix de leur « survie » en même temps que leurs conséquences sur la réalité sociale. Une sociologie compréhensive des acteur·rices impliqué·es dans l’élaboration de politiques d’aménagement genrées, s’appuyant sur des matériaux issus d’observations participantes et d’entretiens semi-directifs, révèle une euphémisation, voire une invisibilisation de la cause des femmes. L’objectif est alors de comprendre pourquoi la lutte pour la cause des femmes n’intervient qu’en mode mineur dans les politiques menées contre les inégalités de genre dans l’aménagement. Tout en identifiant à la fois la place de la cause des femmes dans la carrière de l’intégration du genre dans l’action publique urbaine et le rôle joué par les politiques d’aménagement genrées dans la défense des intérêts des femmes, la thèse questionne plus largement les processus de transformations de l’action publique et alimente les réflexions sur sa dépolitisation.

[tel-04635027] Représenter l'utilisateur et son expérience : conditions de production et d'évolution de documents dans un projet design

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … the 07.04.2024 at 04:22:00 PM - Favorize ||  Read/Unread

Cette thèse s'intéresse aux processus de représentation de l'expérience des usagers, et propose une analyse des conditions de production des documents et des médias utilisés pour représenter ces mêmes expériences. Pour mener notre analyse, nous nous appuyons sur trois éléments principaux. Premièrement, le concept d'expérience suppose un processus spécifique d'attribution de sens à l'action d'autrui. Pour autant, nous identifions dans la littérature une pluralité de définition de l'expérience, ce qui par conséquent mène à une pluralité de façons de définir et représenter l'expérience d'un usager avec un produit ou un service. Secondement, accéder à l'expérience vécue d'un usager signifie l'implication plus ou moins active de ce dernier dans le processus de conception. Le Design Thinking et le Participatory Design sont deux exemples nous permettant de mieux comprendre différentes logiques d'implication de l'usager. Enfin, troisièmement, les documents et médias d'un projet témoignent d'un registre et d'un style de communication à propos de l'expérience d'un usager. Cette thèse fournit une analyse sociomatérielle et communicationnelle des conditions de production de ces mêmes documents dans le cadre d'un projet de design de politiques publiques. Les propriétés sémantiques de ces documents, ainsi que le contexte communicationnel dans lequel ils se trouvent sont étudiés. Le travail de terrain propose un retour réflexif et ethnographique sur la création du corpus de documents, permettant ainsi de mieux comprendre l'émergence d'un certain registre de communication traitant de l'expérience de l'usager du service public, ainsi que les spécificités de ce même registre.

[tel-04629927] « Revitaliser » les centres des villes moyennes : action publique et (im)mobilités résidentielles

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … the 07.01.2024 at 10:55:00 AM - Favorize ||  Read/Unread

Depuis le milieu des années 2010, de nombreuses villes moyennes françaises ont élaboré des projets de revitalisation pour leurs centres-villes — notamment sous l’impulsion de l’État, au travers du programme Action cœur de ville ou du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Dans ces quartiers, la propriété privée et le secteur locatif privé sont largement prédominants. En même temps, les villes moyennes bénéficient de moins de moyens humains et financiers, d’outils et d’opérateurs d’aménagement et de production immobilière que des villes plus peuplées. En dépit de ces difficultés, les acteurs publics locaux des villes moyennes cherchent à mettre en place des politiques de peuplement dans les centres-villes. Pour comprendre ce paradoxe, a été mis en œuvre un protocole de recherche associant une analyse statistique à celle de données qualitatives. Ces dernières ont été recueillies au travers d’une analyse documentaire, d’une campagne d’entretiens auprès des acteurs publics et d’une observation participante conduite dans le cadre d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) dans une coopérative d’études. Les résultats portant sur un échantillon de neuf villes moyennes montrent que les centres anciens constituent des types de territoires particulièrement singuliers du point de vue de leur peuplement. Du fait de la spécialisation du parc résidentiel dans les petits appartements du secteur locatif privé, ils constituent des quartiers d’accueil — essentiels à la fluidité des parcours résidentiels dans les villes moyennes — pour les personnes en situation de rupture(s) biographique(s) : décohabitation du domicile parental, séparation conjugale ou veuvage, migration interrégionale ou internationale, précarité professionnelle… Parallèlement, ces caractéristiques en font globalement des espaces d’une grande et croissante mixité socioprofessionnelle — en dépit de l’hétérogénéité des villes moyennes et de leurs centres-villes. Pourtant, dans leur ensemble, les acteurs publics souhaitent déployer des politiques au nom de la mixité sociale dans les centres-villes, au travers des projets urbains visant à la revitalisation. L’enquête qualitative conduite dans trois terrains (Colmar, Romans-sur-Isère et Tulle) montre que cela s’explique par un rapport de cause à effet établi entre le constat d’un déclin du centre-ville — affaiblissement du tissu commercial, dégradation du bâti et de l’environnement urbain, etc. — et la représentation d’un peuplement « déséquilibré » dans le quartier. En addition, l’appropriation de la mixité sociale comme norme de l’action publique et le cadrage opéré par les dispositifs nationaux contribuent à renforcer l’attachement des acteurs locaux à l’idée d’une diversification du peuplement. Afin d’atteindre leur objectif de peuplement que constitue l’attraction de couples avec enfants de classe moyenne en propriété occupante — identifié comme un levier de revitalisation —, les acteurs publics élaborent des projets consistant à rapprocher l’habitat des centres-villes de celui proposé dans les territoires périurbains. Dans leur élaboration, les projets de revitalisation témoignent de l’internalisation d’un cadrage marchand de l’habitat par les acteurs publics. Il se double d’un rapprochement avec les acteurs privés dans leur mise en œuvre.Mais, les velléités de diversification du parc résidentiel des acteurs locaux se heurtent au faible nombre d’opérateurs de production de logements présents — pour l’essentiel, des bailleurs sociaux — et aux conditions sociales du dispositif national de renouvellement urbain. Par conséquent, les opérations immobilières déployées avec le soutien des acteurs publics ne vont pas dans le sens d’une diversification du parc résidentiel et du peuplement des centres-villes. Néanmoins, elles permettent de gommer les marqueurs du déclin urbain, dans l’espoir, aux yeux des acteurs publics, d’un « retour » des ménages et des investisseurs privés.

[tel-04627042] Architecture Générative Inspirée

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … the 06.27.2024 at 01:32:00 PM - Favorize ||  Read/Unread

[...]

[tel-04607034] La coexistence des services institutionnels et artisanaux de transport collectif à Mila (Algérie) : Approche par la géosimulation

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … the 06.12.2024 at 05:10:00 PM - Favorize ||  Read/Unread

Face aux défis socioéconomiques et environnementaux du XXIe siècle, l'optimisation des systèmes de transport urbain constitue une préoccupation majeure pour les autorités publiques à l'échelle mondiale. Cette thèse, qui s'inscrit dans le contexte des villes moyennes algériennes, cherche à traiter la question de la performance d'un système de transport urbain où coexistent deux services de transport collectif : - Un réseau public institutionnel, structurellement organisé - Un réseau privé artisanal, auto-organisé Ce travail portant sur Mila, ville moyenne du nord-est algérien, repose sur une enquête de terrain menée auprès de 923 usagers, des entretiens avec les acteurs locaux et une modélisation multi-agents. Son objectif est d'évaluer la performance du réseau de transport urbain de la ville et de mesurer la capacité de sa configuration mixte, conciliant des services publics et privés, à répondre aux besoins en mobilité exprimés par les habitants. En analysant les résultats de l'enquête et des simulations, cette thèse décrypte les modes et les logiques de fonctionnement des deux composantes du système, ainsi que leurs relations de concurrence et de complémentarité, de façon à permettre une meilleure compréhension de la problématique, ouvrant la voie à des propositions d'amélioration visant l'optimisation du système et le renforcement de sa performance.