Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

Dossier : _Revues scientifiques

Tous les événements non lus pour le dossier _Revues scientifiques

ˆ

La Métropole du Grand Paris, enjeu caché des élections municipales de 2020

Métropolitiques par Philippe Subra & Wilfried Serisier le 17/06/2021 à 07:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La Métropole du Grand Paris survivra-t-elle à la Région Île-de-France et à l'égoïsme des territoires riches ? À la veille des élections des 20 et 27 juin 2021, Philippe Subra et Wilfried Serisier mettent en lumière l'histoire d'une institution métropolitaine faible et méconnue du grand public. En Île-de-France, un des enjeux des élections municipales de 2020 fut la désignation des élus siégeant, à l'échelle de la zone dense de l'agglomération, au Conseil métropolitain et à l'exécutif de la Métropole du Grand - Terrains / , , , , ,

Fichier média :

met-subra-serisier2.pdf (Format PDF, 263.1 ko)
ˆ

L’Agence des travaux de l’Opéra de Charles Garnier

Livraisons de l'histoire de l'… par Anne Richard-Bazire le 17/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le terme d’Agence des travaux de l’Opéra Garnier recouvre deux entités. Le bâtiment en lui-même, sorte de baraquement, maison de bois et de plâtre à un étage, construit à l’arrière du futur Opéra de Paris, le long de la rue Neuve-des-Mathurins, et l’équipe d’architectes, inspecteurs, sous-inspecteurs, dessinateurs qui formaient cette « pléiade d’artistes » comme aimait à les appeler Charles Garnier, et à qui l’on doit l’édification de l’Opéra. On a pu dire aussi que cette agence fonctionnait comme un atelier de l’École des beaux-arts, certains élèves y travaillant alors qu’ils préparaient le grand prix, bénéficiant ainsi des conseils avisés de Charles Garnier pour leur propre travail, mais aussi parce que de réels liens d’affection unissaient le « grand chef » à tous ses collaborateurs.

ˆ

L’Agence des travaux de l’Opéra de Charles Garnier

Livraisons de l'histoire de l'… par Anne Richard-Bazire le 17/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le terme d’Agence des travaux de l’Opéra Garnier recouvre deux entités. Le bâtiment en lui-même, sorte de baraquement, maison de bois et de plâtre à un étage, construit à l’arrière du futur Opéra de Paris, le long de la rue Neuve-des-Mathurins, et l’équipe d’architectes, inspecteurs, sous-inspecteurs, dessinateurs qui formaient cette « pléiade d’artistes » comme aimait à les appeler Charles Garnier, et à qui l’on doit l’édification de l’Opéra. On a pu dire aussi que cette agence fonctionnait comme un atelier de l’École des beaux-arts, certains élèves y travaillant alors qu’ils préparaient le grand prix, bénéficiant ainsi des conseils avisés de Charles Garnier pour leur propre travail, mais aussi parce que de réels liens d’affection unissaient le « grand chef » à tous ses collaborateurs.

ˆ

AAC JE, Sociétés savantes, pratiques naturalistes et nature en ville (XIXe-XXIe siècles)

Société Française d'Histoire Urbaine par Cédric Feriel le 16/06/2021 à 08:14:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La SFHU relaie :   Veuillez trouver ci-dessous un appel à communication pour des journées d’étude intitulées : « Sociétés savantes, pratiques naturalistes et nature en ville (XIXe-XXIe siècles) ». Ces journées, prévues les 21 (après-midi) et 22 octobre 2021 à...
ˆ

41 | 2021 – L'architecte en son agence

Livraisons de l'histoire de l'… le 15/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

ˆ

La difficile mesure des villes

Métropolitiques par Hervé Le Bras le 14/06/2021 à 07:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Existe-t-il une juste échelle des villes ? Et comment la mesurer ? Parcourant 6 000 ans d'histoire et les grandes théories de l'urbanisme, le philosophe Thierry Paquot interroge l'avenir des métropoles et en appelle à leur nécessaire décroissance. Le titre choisi par Thierry Paquot correspond exactement à son contenu. En trois grands chapitres, il passe de l'histoire empirique de la taille des villes, à l'historiographie, notamment celle des utopies, pour aboutir à une proposition de ville-région qui - Commentaires / , , ,

Fichier média :

met_lebras.pdf (Format PDF, 123.66 ko)
ˆ

Quelques éléments de réflexion sur l’élaboration collective des projets architecturaux médiévaux

Livraisons de l'histoire de l'… par Philippe Bernardi le 14/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Si la notion d’« agence d’architecture » peut paraître anachronique, s’agissant de construction médiévale, elle a le mérite d’interroger l’historien sur le caractère collectif de l’élaboration des projets. Alors que la figure éminente de l’architecte semble écraser toute perspective de travail en équipe, nous verrons que l’analyse des sources médiévales permet de nuancer cette vision hiératique. Quelques situations d’échanges se font jour, quelques collaborations s’entrevoient, quelques partages de responsabilités apparaissent. La documentation conservée, dans ce domaine comme dans d’autres, occulte en grande partie les personnages de second plan au profit des chefs d’entreprise ou de famille. Ce n’est que par touches, en sollicitant une documentation concernant tout à la fois les trois derniers siècles du Moyen Âge et plusieurs pays d’Occident, que quelques éléments de réflexions peuvent être avancés sur le sujet. Cette première approche ne peut prétendre répondre de manière catégo...

ˆ

Quelques éléments de réflexion sur l’élaboration collective des projets architecturaux médiévaux

Livraisons de l'histoire de l'… par Philippe Bernardi le 14/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Si la notion d’« agence d’architecture » peut paraître anachronique, s’agissant de construction médiévale, elle a le mérite d’interroger l’historien sur le caractère collectif de l’élaboration des projets. Alors que la figure éminente de l’architecte semble écraser toute perspective de travail en équipe, nous verrons que l’analyse des sources médiévales permet de nuancer cette vision hiératique. Quelques situations d’échanges se font jour, quelques collaborations s’entrevoient, quelques partages de responsabilités apparaissent. La documentation conservée, dans ce domaine comme dans d’autres, occulte en grande partie les personnages de second plan au profit des chefs d’entreprise ou de famille. Ce n’est que par touches, en sollicitant une documentation concernant tout à la fois les trois derniers siècles du Moyen Âge et plusieurs pays d’Occident, que quelques éléments de réflexions peuvent être avancés sur le sujet. Cette première approche ne peut prétendre répondre de manière catégo...

ˆ

Nicodeme Tessin l’Aîné et Jean de la Vallée, les premiers architectes en Suède et leurs agences

Livraisons de l'histoire de l'… par Linnéa Rollenhagen-Tilly le 14/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cet article présente l’organisation du travail des deux architectes phares en Suède entre 1650 et 1680 : Nicodème Tessin l’Aîné (1615-1681) et Jean de la Vallée (1624-1696) : par leur notoriété, ils contribuèrent à un nouveau statut et à une nouvelle gestion de leur profession, et il s’agira de montrer en quoi cela nous permet d’arguer qu’ils furent les premiers architectes avec des agences en Suède.

ˆ

La formation à la pratique architecturale en agence au XVIIIe siècle : chronique d’un non-dit ?

Livraisons de l'histoire de l'… par Yvon Plouzennec le 14/06/2021 à 02:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Au siècle des Lumières, la formation des architectes repose sur deux piliers indissociables : la théorie et la pratique. Si la teneur des leçons dispensées au sein des institutions d’enseignement est désormais bien connue, la phase d’apprentissage et de perfectionnement au sein des agences reste plus énigmatique. La compréhension du volet pratique de la formation se heurte en effet à la rareté et à l’éparpillement des sources d’archives. En l’absence de formalisation globale des principes qui président à la transmission de connaissances par les praticiens, il paraît dès lors nécessaire de considérer les parcours individuels des aspirants architectes, à l’instar de celui de Claude Jean-Baptiste Jallier de Savault (1739-1806). Bien que personnelle, son expérience auprès de Soufflot et de Gabriel permet tout de même d’apporter un éclairage sur le statut et l’activité des jeunes collaborateurs placés en formation chez un maître. Les parts d’ombre de cette chronique donnent également l’o...