Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

Dossier : .Ministère de la Culture

Tous les événements non lus pour le dossier .Ministère de la Culture

ˆ

Capital Agricole, chantiers pour une ville cultivée

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Exposition

2 octobre 2018 - 27 janvier 2019

Bousculés par la crise environnementale et préoccupés par leur alimentation et leur santé, les habitants de la métropole considèrent à nouveau l’agriculture. Mais la vision idéale qu’ils en ont gardée est difficile à projeter face à l’organisation et les pratiques de la ville contemporaine. La manifestation « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée » déterre les liens qualitatifs entre production agricole et production urbaine, entre le cultivé et l’habité entre la ville et le sol.

L’urbanisme engagé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, hiérarchisant les rapports entre l’Urbain, la Nature et l’Agriculture, a conduit à l’impasse environnementale actuelle. Il a aussi anéanti l’exceptionnel patrimoine agricole francilien de la fin du XIXe mené par des cultivateurs « spécialistes » inventant d’autres cultures pour nourrir Paris tout en préservant la faune et la flore. C’est sur cette agriculture urbaine oubliée et réhabilitée dans l’exposition, que se fondent aujourd’hui les architectes, urbanistes, agriculteurs, écologues, ingénieurs, entrepreneurs, historiens, géographes, sociologues…, réunis autour de l’agence d’architecture SOA, Augustin Rosenstiehl, pour envisager de nouveaux modèles hybrides.

Certains pionniers investissent déjà les toits des quartiers ou les sous-sols des immeubles, traversent le territoire en transhumance ou animent des fermes périurbaines,… alors que d’autres envisagent pour demain de cultiver les zones d’activités, d’investir le potentiel agronomique des grands ensembles, de fourrager les parcs et même les abords d’autoroutes. Au cœur de cette reconquête agricole la ferme se réinvente comme le point d’encrage et d’échange entre le paysan et le citadin. L’ensemble des actions propose une vision collective cohérente et invente une forme urbaine qui interpelle simultanément les terres et les lieux, les métiers et les outils, l’humain et le vivant.

Dans un cheminement à la fois chronologique et thématique, l’exposition «Capital agricole» guide le visiteur à la découverte de l’histoire et d’un futur agricole francilien. Aux photographies d’époques et archives vidéos des architectes qui ont pensé les grandes utopies d’aménagement répondent une cartographie inédite de la métropole, les dessins originaux de Yann Kebbi sur l’évolution des outils et habitats du monde paysan, les portraits photographiques et audios de l’artiste Sylvain Gouraud auprès de sept pionniers de l’agriculture métropolitaine ainsi que le paysage des chantiers pour une ville cultivée.

Prospective et engagée, la manifestation Capital agricole révèle les liens premiers entre ville, nature et agriculture car au delà de leurs oppositions se trouvent les clés d’un nouvel Urbanisme Agricole.

Exposition créée par le Pavillon de l'Arsenal
Présentée du 2 octobre 2018 au 27 janvier 2019
sous la direction de SOA / Augustin Rosenstiehl, architecte
Conception graphique: Sylvain Enguehard

ˆ

PASSAGES, Relier ce qui fut dispersé

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Exposition présentée par Faire-Ville, produite par Jean-Luc Aribaud

8 septembre - 17 novembre

"Paysages profanes et paysages sacrés sont ici ramenés au même niveau pour dire que l’espace, après la pure définition géographique, est aussi une construction mentale propre à chacun." J.-L Aribaud

L’architecture, premiers signes de l’homme, première trace d’une rencontre entre des hommes et une terre, premiers faits culturels donc, faits d’art et de techniques — qui furent à l’origine un même mot : techne — ; ces signes seront aussi les derniers témoins du passage des hommes sur une terre, sur la terre...

Mais ces architectures inscrites au cœur des horizons nous parlent ici à chaque âge d’autres « passages », de ceux qui lient la terre au ciel, signes dressés au-dessus des horizons et qui témoignent de notre rapport au monde, à la nature, à la terre et au ciel en même temps, comme si les hommes n’avaient eu qu’un seul et unique but : relier ce qui fut dispersé, séparé, comme ces enfants malheureux qui n’ont de cesse que de vouloir rassembler leurs parents séparés, rejouant éternellement le drame de la création toute entière.

À la fois poète et photographe, Jean-Luc Aribaud vogue au gré de ces deux passions qui sont pour lui deux pôles complémentaires d’une même vision et appréhension du monde. Il a ainsi réalisé un nombre important d’expositions en France et à l’étranger.

Il est également le créateur des Editions n&b et des Éditions Zorba.

Ces deux disciplines l’ont amené vers l’enseignement et l’intervention artistiques auprès de publics très variés.

ENTRÉE LIBRE

ˆ

Dubaï Show

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Exposition de Philippe Robin

20 septembre - 9 novembre

Dubaï séduit, Dubaï fascine, Dubaï irrite. Et cela depuis vingt ans au moins, depuis qu’elle est devenue une icône de la mondialisation béate. Il aura suffi de dix jours au photographe Philippe Robin pour dessiner les contours d’un rêve. Il arpente la ville de Dubaï, de la rue au sommet des gratte-ciel, prend de la hauteur en la considérant sous différents points de vue. Entre triomphe de la vanité et triomphe de la modernité, Philippe Robin nous interroge sur la « grandeur irréelle » de Dubaï au travers de son travail.

Fichier média :

event_dubai-show_298540.jpg (Format JPG, 0 o)
ˆ

Concours Photo "Instant Patrimoine"

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Thème de cette édition : la guerre en mémoire, des vies en Villeneuvois

1 octobre - 30 novembre

A l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre, le concours met à l'honneur le patrimoine mémoriel. De nombreux témoignages sont ainsi envisageables : monuments aux morts, cérémonies de commémoration, archives personnelles et familiales... une légende est à imaginer pour chaque cliché en 140 caractères maximum.

Fichier média :

event_concours-photo-instant-patrimoine_756576.jpg (Format JPG, 0 o)
ˆ

Guerre 14-18 dans la BD, "Paroles de Poilus"

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

En lien avec l'installation "14-48 ST2", une sélection de livres "paroles de Poilus" sera présentée

2 octobre - 4 décembre

ˆ

Installation "14-18 ST2"

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Une installation de la compagnie Le Bruit des Ombres, conçue & réalisée par David Cabiac.

2 - 27 octobre

Parcours sonore & visuel où le visiteur est convié à découvrir des séries de photographies stéréoscopiques accompagnées d'une bande sonore (textes d'Henri Barbusse & guillaume Apollinaire)

Fichier média :

event_installation-14-18-st2_781915.jpg (Format JPG, 0 o)
ˆ

Exposition « 40 ans / 40 bâtiments – Histoire(s) d’archi(s) en Occitanie »

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cette exposition est un véritable parcours illustrant l’histoire de l’architecture régionale de 1977 à nos jours. Découvrez-la à L'Aria à Cornebarrieu du 1er au 14 octobre..

2 - 13 octobre

La loi sur l’Architecture, qui a fêté ses 40 ans en 2017, pose pour la première fois que «l’architecture est une expression de la culture. La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d’intérêt public».

Outre les dimensions règlementaires qu’elle apporte, cette loi a également permis la création des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE). Ces structures, d’échelle départementale, ont pour vocation de promouvoir la qualité architecturale, urbaine et paysagère. Leurs missions sont de conseiller, former, informer et sensibiliser à la qualité de l’architecture et à l’environnement. Dans ce contexte, les CAUE d’Occitanie ont souhaité tout au long de l’année 2017 mettre en place différentes manifestations pour célébrer cet évènement.
À cette occasion, ils ont réalisé collectivement, l’exposition 40 ans /40 bâtiments en Occitanie sous la forme d’un parcours autour de 40 édifices publics et privés, illustrant l’histoire de l’architecture régionale de 1977 à nos jours, tous situés sur les treize départements qui composent la nouvelle région.

L’exposition, réalisée en partenariat avec les Conseils Régionaux de l’Ordre des architectes, les Maisons de l’Architecture, les Écoles Nationales Supérieures d’Architecture d’Occitanie, le Festival des Architectures Vives, a reçu le soutien financier de la Direction régionale des Affaires Culturelles d’Occitanie.

ˆ

"Le Génie du Lieu"

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

A Toucy, puis à Auxerre, une exposition sur le réemploi notamment dans l'architecture. Événement ponctué par des rendez-vous concernant tous les publics.

3 - 27 octobre

Faire les lieux de demain avec les ressources d’aujourd’hui

Une prise de conscience globale sur la finitude des ressources d’un coté, et l’accumulation des déchets de l’autre, conduit à inventer d’autres façons d’aménager et de construire nos lieux de vie. A travers « Le Génie du Lieu », le CAUE de l’Yonne, avec Au bonheur des chutes, Bonjour Cascade et tous ses partenaires, explorent les champs de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et du design à la recherche de la « matière grise » à l’oeuvre sur les territoires : gisements insoupçonnés, acteurs innovants, solutions créatives, réalisations exemplaires, nouvelles opportunités.

À l’automne 2018, « Le Génie du lieu » proposera une exposition et des rendez-vous au grand public, aux élus et aux professionnels icaunais dans deux lieux-laboratoires occupés temporairement, un mois chacun : l’Abbaye Saint-Germain dans l’Auxerrois et la Californie en Puisaye-Forterre. En ligne de fond de la programmation, l’exposition « Matière Grise » (créée par le Pavillon de l’Arsenal) présente des projets de tous horizons qui remettent en circuit dans la construction, l’aménagement et l’architecture des matières de seconde main. Et régulièrement, de nombreux événements en ponctuation : des workshops collectifs pour expérimenter la construction/fabrication en réemploi de matériaux, une journée de rencontres avec de jeunes architectes, une séance ciné, de visites de chantiers, une balade-paysage, etc.

Fichier média :

event_le-genie-du-lieu_125_763402.jpg (Format JPG, 0 o)
ˆ

EXPOSITION "Maquettes d'études : Maisons & Contexte"

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Exposition de maquettes réalisées par les étudiants de 1ere année à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Lille

5 juillet - 30 octobre

En partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Lille

Luc Guinguet, avec les enseignants de dessin et de projet, encadre les élèves de 1ère année de l'ENSAP de Lille lors d'ateliers où ces derniers réalisent une maquette d'étude d'une architecture située - moderne ou contemporaine - en carton brut et au format 1/50e, pour rendre compte de la relation du bâtiment au site. Une autre maquette, au format 1/500e, est produite pour traduire l'insertion du bâtiment dans un paysage plus large. Les bâtiments sont abordés comme l'expression d'un projet antérieur qui met en relation l'architecture et son contexte : lieux, parcours, usages caractérisent, de la pièce au territoire, un mode d'habitation.

Comment une architecture participe du ou le révèle et le fabrique ?

L'analyse du processus de conception pose en préalable l'interdépendance des sols, de la clôture, de la partition et de la toiture en identifiant les thèmes d'études suivants :

  • Milieu, échelles du site et de l'architecture. Le Paysage, le jardin.

  • Type, typologies.

  • Relations composition / forme / stucture / matériaux.

  • Fonction, usages, signification des espaces habités.

  • Parcours entre intérieur et extérieur, entre les pièces et les niveaux du site et du bâtiment.

ˆ

Architake tour

MC - Agenda annuel de l'architecture - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Projet de fin d'études d'architecture: l habitat vernaculaire

8 et 15 octobre

Projet de fin d’études d’architecture.-ENSA Toulouse. Entre juillet 2016 et janvier 2017, deux étudiants de l’école nationale supérieure d’ architecture de Toulouse sont partis entre Toulouse et Hanoï à la découverte d’autres façons de vivre et de construire, afin de comprendre pourquoi et comment des populations bâtissent en fonction de leurs possibilités : ressources naturelles, culture, religion et conditions climatiques. L’objectif étant de penser cette architecture vernaculaire de manière globale et plus raisonnée mais aussi d’appréhender l’architecture de la débrouille.

Fichier média :

event_architake-tour_697013.jpg (Format JPG, 0 o)