Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

HAL : Dernières publications

HAL : Dernières publications Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

[dumas-02401906] Clay Wallpaper: science or fiction ?

HAL : Dernières publications le 25/01/2020 à 02:06:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mon travail sur le sujet des papiers peints en argile s’est déroulé comme toutes les bonnes choses qui arrivent dans la vie. On ne les appelle pas, elles viennent à vous et, à peine s’est-on aperçu de ce qui se manifeste comme opportunité, on se retrouve déjà plongé dedans. Tout a démarré alors que j’étais en train de réfléchir à comment faciliter l’introduction du matériau terre « sur le marché ». Une des idées était alors de proposer un produit pré-fabriqué pouvant se substituer à l’application d’enduits. Et c’est à ce moment-là que je suis entré dans le royaume du papier peint et ce avec l’idée qu’il devrait être facile de remplacer avec de l’argile les matériaux conventionnels avec lesquels les papiers peints d’aujourd‘hui sont faits. La question était de vérifier cette théorie par la mise en pratique. C’est ainsi que j’ai profité de l’opportunité de plusieurs stages pour expérimenter avec des professionnels séduits par l’idée et son originalité. Le fait est que : le plus j’ai pu chercher, le plus j’ai trouvé. Et ce que j’ai pu trouver a fini par apporter plus de réponses que de portes fermées. Portée par mes premières petites réussites, j’ai poursuivi mes recherches en complétant mes savoirs lors de formations portant sur des savoirs anciens, presque perdus pouvant me faire comprendre les matériaux et ainsi m’aider à trouver les formulations et techniques appropries. Ainsi, j’ai appris comment faire des papiers peints avec des « oreilles de bois », et mélangé de l’argile avec la pâte des ocra qui pègue. J’ai aussi visité des musées dans lesquels j’ai compris comment les japonais arrivent à de telles finitions pour leurs enduits en terre. Toutes ces expériences m’ont permis de faire des progrès ce qui me permet aujourd’hui de faire état de résultats tangibles qui sont présentés dans ce document. Pour cela, il rassemble toutes les informations sur les expérimentations faites, avec leurs descriptions techniques et les résultats, et des photographies permettant de comprendre les procédés de mise en oeuvre utilisés. Ce mémoire est enfin conclu par des pistes de recherche que je me propose de poursuivre dans le futur, en espérant aussi susciter d’autres vocations et initiatives qui permettront à terme d’aller plus loin en termes d’applications concrètes de nouvelles solutions. Il est en effet urgent de mieux valoriser la terre et d’autres matériaux naturels ou recycles pour apporter des réponses concrètes et largement diffusables à la nécessité d’adopter des modes de vies et pratiques plus frugales permettant de vivre tout aussi confortablement mais avec un meilleur respect des ressources que porte notre planète. J’espère que ça donne envie de me joindre dans la recherche pour trouver des nouveaux ou bien révolutionner les vieux applications et usages pour la terre.
ˆ

[dumas-02401872] Préservation et transmission des savoir-faire traditionnels dans la région de Gourara en Algérie

HAL : Dernières publications le 25/01/2020 à 02:06:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

De nos jours, nous sommes souvent amené à faire face au vieux bâti : sa conservation, sa réhabilitation. Dans l’ensemble, on pense pouvoir sauver notre patrimoine bâti en le restaurant ou le préservant. Cependant on néglige souvent un élément primordial qui est l’origine de ce patrimoine, son âme, celui qui l'a généré... Ce sont donc bien les personnes et leurs savoir-faire qu'il faut d'abord reconnaître et préserver et surtout transmettre, un savoir-faire qui, assez étrangement, est aujourd'hui souvent dévalorisé et abandonné et par conséquent en voie de disparition.
ˆ

[dumas-01873555] Densité sensible. Ouverture, profondeur et rapport d'échelles

HAL : Dernières publications le 16/01/2020 à 02:29:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Ce stage de recherche s’inscrit dans le cadre d’un approfondissement de l’article intitulé « Mesure et représentation cartographique de l’impression de confinement d’un piéton immergé dans la ville » (Belgacem et al., 2018). Il a pour objectif de quantifier l'impression de confinement d’un piéton immergé dans la ville sous forme d'un indicateur composite empirique. Notre objectif consiste à pouvoir estimer et quantifier le ressenti de densité chez les usagers, en étudiant la variation des qualités perceptuelles dans le milieu physique urbain, qualités évoquées notamment par (Ewing et al., 2006) ou (Dupagne et al.,1999) comme « l’enfermement urbain », la « profondeur urbaine », le « rapport d'échelle » et en leur associant « la continuité ». Nous sommes parties de deux hypothèses ; la première repose sur un choix de cas d'étude reposant sur une catégorisation par expérience personnelle : les rues sont classées, dans une démarche empirique, par « auto-expérience ». Nous vérifions ensuite si cette classification est partagée par une cohorte d’usagers. La deuxième consiste à trouver les dimensions communes corrélées au ressenti de densité tel qu’éprouvé par les usagers. Notre méthodologie repose sur des enquêtes et des échanges directs avec les citadins, et les usagers du milieu. Nous proposons un questionnaire révélant essentiellement un jugement des dimensions physiques du contexte urbain choisi ainsi qu’un ressenti d’ensemble. Notre travail s’inscrit dans le cadre plus général d’une analyse d’un phénomène complexe parce que subjectif, en l’occurrence celui de la « densité sensible ». Notre but est d’identifier des dimensions quantitatives de ce phénomène, afin de les traduire sous forme d’indicateurs. Les résultats de l’analyse de notre enquête confirment deux principales tendances : - il existe, en terme de ressenti de densité, des « constantes » qui sont relativement partagées par les usagers. - ce ressenti de densité est lié à la configuration de l’espace et plus précisément à des dimensions telles que la profondeur, l’enfermement, le rapport d’échelle et la continuité. Ces résultats sont une étape dans la création d’indicateurs, pouvant être utilisés pour ajouter des facteurs à la formule de l’indicateur composite traité dans l’article (Belgacem et al., 2018).
ˆ

[dumas-01873542] État des lieux du développement et du potentiel de développement des cultures sous serre en toitures urbaines dans les pays du Nord-Ouest européen dans le cadre du projet GROOF : focus sur la dynamique actori

HAL : Dernières publications le 16/01/2020 à 02:29:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les villes vont accueillir dans les prochaines années plus de 68% de la population mondiale. Les institutions publiques ont amorcé un contexte règlementaire urbain qui impose des objectifs de performance énergétique, mais aussi de mixité fonctionnelle et sociale, de réversibilité des espaces et de continuum écologique. Une dynamique se met alors en place, faisant évoluer les acteurs opérationnels qui doivent compléter leur compétence afin d’apporter des réponses urbaines et environnementales durables. En prenant appui sur le projet de recherche européen « GROOF » de mise en oeuvre de serre productive en toiture d’immeuble, cette thèse de Master vise à étudier l’agentivité des acteurs impliqués dans ce type de projet innovant, les vecteurs et le processus conduisant à sa réalisation et son intégration socio-économique. Après avoir défini l’objet mixte « serre en toiture », son fonctionnement puis son insertion, une identification des acteurs par secteur a été réalisée. Puis, trois sphères de recherche ont permis de poser les critères d’analyse dynamiques : le contexte du projet européen, le contexte normatif et le contexte terrain (interviews). Si la dynamique descendante parait évidente par l’application des textes de lois, la dynamique ascendante est plus confuse.
ˆ

[dumas-01874463] Caractérisation et évaluation des potentialités bioclimatiques des logements collectifs de la 2e moitié du XXe siècle

HAL : Dernières publications le 16/01/2020 à 02:28:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Ce présent travail a été établi dans le cadre du projet de recherche Smart French qui a pour but d'établir une connaissance précise et approfondie du parc des ensembles de logements collectifs produits dans l'après-guerre, et ce, dans une perspective opérationnelle. Ce dernier s'inscrit dans le programme interministériel de recherche et d’expérimentation en architecture 2016-2020, appelé «Architecture du XXème siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIème siècle ; Outils conceptuels et techniques pour le recyclage, la transformation et la restauration des architectures récentes». Il tentera de définir une nouvelle approche concernant l’amélioration thermique des édifices de logement construits dans l’après‐guerre, qui constitue une part importante du parc de logement actuel en France. En effet, ces bâtiments constituent un réservoir considérable d’économies d’énergie et présentent en même temps une esthétique singulière et fragile. Or, les modes d’intervention actuels montrent leurs faiblesses en aboutissant à des édifices étanches où l’ensemble des dispositifs thermiques et aérauliques sont mécanisés, mettant l’homme à distance de son environnement. Les qualités initiales des édifices existants ne sont donc pas exploitées car elles sont réduites à des catégories types aboutissant à des interventions peu pertinentes d’un point de vue économique, environnemental, patrimonial et social. Tout en étant dans la continuité des travaux menés en 2017 sur les orientations solaires, l'objectif de ce travail est de qualifier les bâtiments des Trente glorieuses du point de vue des caractéristiques bioclimatiques (gestion de l’énergie, des flux solaires et de la ventilation naturelle). Ce travail vise à approfondir les connaissances sur les potentialités bioclimatiques qui pourraient être inhérentes aux logements collectifs du corpus. Pour cela, nous allons construire des indicateurs permettant une approche statistique sur un échantillon des projets de la base de données Smart French, préalablement sélectionnés à travers les études effectuées sur les orientations solaires et la quantité d'informations disponibles. Ces indicateurs vont caractériser leurs potentialités à capter l'énergie solaire, la stocker dans leurs dispositifs constructifs, la diffuser dans l'espace intérieur, ou encore la dissiper par la ventilation naturelle.
ˆ

[dumas-01881045] Étude des usages des données 3D dans les projets d'aménagement urbain

HAL : Dernières publications le 16/01/2020 à 02:28:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les projets d’urbanisme deviennent plus ambitieux et complexes dans un contexte d’innovation et développement des nouvelles technologies, d’ouverture des données et de changement constante dans des échelles spatio-temporelles. Les informations de la ville sont plus hétérogènes et leur quantité augmente ; il faut donc faire face aux enjeux plus divers tels que l’exploitation et l’intégration efficaces des données pendant la conception urbaine. Les outils et les applications informatiques de visualisation et d’aide à la prise de décisions, développés par les sciences de l’information, n’ont pas eu le succès attendu dans leur mise en oeuvre. Les projets de recherche sur ces sujets sont nombreux, cependant les études d’usage par rapport au processus réel de conception sont encore rares. Dans ce sens, cette étude porte sur les usages des données urbaines 3D durant la conception des projets d’aménagement urbain ; il s’appuie sur l’analyse des publications scientifiques les plus récentes d'un côté, et la réalisation des entretiens avec des urbanistes qui travaillent sur Nantes de l’autre.
ˆ

[dumas-02363180] Les représentations du couple royal formé par le roi Kongmin (r. 1351-1374) et la reine Noguk (?-1365) au Koryŏ et au Chosŏn : tentative d’interprétation historique

HAL : Dernières publications le 06/01/2020 à 11:59:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Dans le contexte d’union matrimoniale (1274-1365) des Wang du Koryŏ avec la famille impériale des Yuan, huit Princesses impériales s’unirent à des souverains du Koryŏ, ce qui valut à ce royaume le titre de Pays Gendre (<i>pumaguk</i> 駙馬國). Parmi ces couples, les représentations du couple formé par le roi Kongmin et la reine Noguk constituent un cas exceptionnel dans l’Histoire de Corée. La plupart des chercheurs sud-coréens spécialistes de cette période mettent en avant l’image d’un couple dont l’amour est devenu mythique, une « idylle connue de tous ». Cependant, cette interprétation ne constitue pas une vision académique satisfaisante de la relation de ce couple uni avant tout pour des raisons politiques. Afin de la remettre en cause, cette étude se base sur d’autres sources rarement utilisées par les chercheurs : 1) les tombes jumelles situées à l’ancienne capitale principale du Koryŏ, c’est-à-dire à l’actuelle ville de Kaesŏng en Corée du Nord ; 2) deux portraits du Chosŏn représentant a priori le couple, l’un étant conservé dans un musée du Kyŏnggi en Corée du Sud et l’autre au Chongmyo, le Temple des Ancêtres de la dynastie Yi à Hanyang (Séoul). L’analyse de ces sources, ainsi que celle des écrits officiels du Koryŏ et du Chosŏn, révèle un discours sur la royauté au Koryŏ et la famille royale, en particulier le couple royal, sous la domination des Yuan. Les aspects mis en avant dans ce discours sont : 1) le lien égalitaire au sein du couple dans lequel la reine prend une position équivalente à son statut de Princesse impériale ; 2) la double identité des souverains du Koryŏ qui sont devenus membres de la famille impériale et descendants de Kubilaï Khan (r. 1279-1294). Ces souverains furent élevés chez les Yuan où ils passèrent leur jeunesse à comprendre la tradition mongole. Un des exemples illustrant cela est la tombe jumelle du couple Kongmin-Noguk qui est reliée de l’intérieur par un « trou des âmes » qui s’inspire de la tradition funéraire mongole ; 3) pendant la période du Chosŏn, la représentation du couple royal comme exemple de mérite et de fidélité, notamment concernant le « service rendu au Grand Pays » (<i>sadae</i> 事大) en s’unissant à un membre du clan impérial, aussi nommé le Grand Pays (<i>taeguk</i> 大國).
ˆ

[dumas-02386983] Interconnexion au niveau des gares de la Métropole Savoie : des solutions de mobilité au service de l’intermodalité avec le train

HAL : Dernières publications le 18/12/2019 à 02:50:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les SCoT sont des documents planificateurs régissant les règles de développement d’un territoire. Le SCoT de la Métropole Savoie date de 2005, il est actuellement en cours de révision que ce soit sur les aspects de développement urbain, de mobilité ou encore d’environnement. Le présent rapport concerne plus particulièrement la partie mobilité. Parmi toutes les composantes de la mobilité du territoire, ce rapport s’intéresse principalement à l’interconnexion entre les gares et les autres modes de déplacements que ce soit en marche à pied, en vélo, en transport en commun urbain ou interurbain, en covoiturage ou en autopartage. Le but est de montrer comment articuler les offres de mobilité au sein du territoire afin de permettre un développement de l’offre ferroviaire et de l’intermodalité.
ˆ

[dumas-02138827] La forme urbaine et la justice spatiale dans le renouvellement urbain

HAL : Dernières publications le 07/11/2019 à 02:36:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

L’objectif de ce travail est de mettre au premier plan la notion de l’inséparabilité des deux aspects social et spatial de l’urbanisme, couplée avec l’idée de l’importance ultime du renouvellement comme mode opératoire de nos urbanisations aujourd’hui. Après une discussion des travaux théoriques déjà menés sur le sujet et une analyse des politiques mises en place, on propose une étude graphique et critique de la relation entre la forme urbaine et la justice spatiale dans un quartier sujet de la politique de la ville, Renaudie-Champberton-La Plaine, à Saint-Martin-d’Hères. On tente finalement de déterminer quelles sont les formes urbaines propices à la justice spatiale.
ˆ

[dumas-02179672] Les départements face à la redynamisation des centres-bourgs

HAL : Dernières publications le 07/11/2019 à 02:36:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les territoires ruraux français sont maillés de petites villes et de villages, dont les centres ont longtemps joué un rôle de relais des services de proximité. La dévitalisation de ces espaces, par le départ des populations vers des lotissements périphériques et le départ des activités économiques vers les zones commerciales ont de grave conséquence pour les populations (dépendance à l’automobile, augmentation des dépenses liées au chauffage et aux déplacements...) et pour les territoires (perte des terres agricole, augmentation du risque d’inondation, perte d’efficacité des transports en commun, modification des paysages locaux...). Les départements, en leur qualité de garant des solidarités territoriales et humaines doivent s’investir pour soutenir la redynamisation de ces centres-bourgs. Mais au vu de la répartition des compétences entre les collectivités territoriales, quel rôle peuvent-ils jouer dans la redynamisation des centres bourgs ?