Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

HAL : Dernières publications

HAL : Dernières publications Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

[dumas-02442683] Perceptions et usages du design en administration centrale : pour une transition d’un « design au service de l’administration » vers un « design de service public »

HAL : Dernières publications le 19/05/2020 à 03:07:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Depuis juin 2017, les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur se sont dotés d’un marché public de design de service pour accompagner les projets en administration centrale. En donnant un rôle « pivot » aux décideurs publics, dans une structure très hiérarchique, ce mémoire vient leur donner la parole, pour recueillir l’image qu’ils se construisent de la discipline et de sa plus-value. En mettant en parallèle les représentations professionnelles structurantes de la pratique des designers et l’usage actuel fait de la discipline au sein du marché, cette recherche tente de trouver des points d’achoppement entre deux cultures qui s’opposent, pour ouvrir une voie possible pour une collaboration fertile. Avec la nécessité d’une transition d’un « design au service de l’administration » à un « design de service public », l’auteur énonce la possibilité d’un profil intermédiaire de designers au sein des administrations centrales, plus concentré sur la médiation, en parallèle des prestations déjà existantes dans les services déconcentrés.
ˆ

[dumas-02492614] Quel futur pour la Rome contemporaine ? L'impact des politiques menées sur une commande publique fragile

HAL : Dernières publications le 16/05/2020 à 05:18:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Au travers du phénomène de l’architecture inachevée (<i>maifinito</i> en italien, <i>incompiuto</i>) et s’appuyant sur le cas de la ville de Rome, ce mémoire s’interroge sur le devenir de la capitale romaine. Ancré dans le paysage, ce phénomène est devenu le symbole de l’Italie contemporaine. Quel futur pour la Rome contemporaine ? Quel est l’avenir de la commande publique à Rome ? Quel est l’impact des politiques menées sur la commande publique romaine ?
ˆ

[dumas-02492625] Chineseness, un regard sur la nouvelle architecture chinoise

HAL : Dernières publications le 16/05/2020 à 05:18:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Au milieu des années 1990, la Chine a été le témoin de l’émergence d’un groupe d’architectes que les critiques ont nommé « nouvelle génération ». Ces architectes expriment la même volonté de fonder une pratique basée sur des valeurs différentes de celles véhiculées par la production et les théories architecturales dominantes dans le pays. Ils ont tous en commun d’avoir mis au point des méthodes expérimentales qui questionnent la façon de vivre des chinois dans le monde contemporain. Le mémoire s’intéresse à ce mouvement architectural à travers un thème rassemblant un bon nombre des caractéristiques de ce mouvement, l’identité ou chineseness, le caractère chinois.
ˆ

[dumas-02472739] Comparison of the vernacular earthen architecture in Goa (past Portuguese colony in India) and Alentejo (Portugal): local building cultures and conservation approaches

HAL : Dernières publications le 13/05/2020 à 11:53:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Je fais l’hypothèse que en rassemblant des informations qui enrichissent notre compréhension des cultures constructives locales et des approches de conservation dans les deux régions, nous contribuons à faciliter l’entretien de ces bâtiments en terre aujourd’hui. En m’engageant dans des projets de conservation du patrimoine à Goa, où j’ai grandi, j’ai constaté que diverses études parlent de l’influence portugaise sur les bâtiments publics, les églises et les demeures de Goa. Cependant, j’ai réalisé que la documentation disponible laissait un vide qui ne permettait pas une conservation globale du patrimoine architectural de Goa. Il y a peu de documentation sur les matériaux et les techniques utilisés pour construire ces structures, ainsi que sur les méthodes utilisées pour les entretenir. Ce qui est resté en grande partie ignoré, ce sont les maisons des habitants, dont beaucoup sont construites en terre — et sont en train de disparaître rapidement. Alors que de nombreux échanges culturels, notamment entre Goa et le Portugal, portent sur l’architecture « Indo‐portugaise », la terre comme matériau de construction, n’a guère retenu l’attention — même si elle fait partie intégrante du patrimoine et que les maisons en terre constituent une grande partie de son paysage architectural. Malheureusement aujourd’hui, le patrimoine architectural en terre à Goa et aussi au Portugal reçoivent moins d’attention et est en danger à cause de nombreuses raisons. Bien qu’il y ait des maisons en bon état, il y a de plus en plus de maisons qui sont détruites, dégradés ou qui sont en état de dégradation. À Goa, comme plusieurs régions dans le monde, les maisons en terre sont associées à la pauvreté. Du coup, avec l’augmentation du statut socio‐économique des habitants, de plus en plus de gens choisissent de casser les maisons en terre et de les remplacent avec des maisons en pierres‐latérite et en ciment. Pendants mes études et voyages en Inde et Europe, j’ai remarqué que dans plusieurs régions, comme à Goa et au Portugal, il y a des habitants qui choisissent de rénover les maisons en ajoutant des bains modernes, des carreaux céramiques, de l’enduit en ciment, etc. Mais en analysant, il devient de plus en plus évident que les dégâts sont sous forme de remonté capillaire, d’humidité dans les murs, etc., et commence juste quelques années après la rénovation. Il montre qu’il nous manque les bonnes connaissances au niveau théorique et pratique pour faire l’entretien, et/ou la conservation et/ou la restauration et/ou la rénovation de ces maisons dans le but d’assurer une meilleur longévité et aussi une amélioration de l’esthétique.
ˆ

[dumas-02490746] Tendances : faut-il suivre les tendances ?

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les tendances sont définies comme une orientation commune à un groupe de personnes, à une collectivité. À partir de l’étude des revues Vogue et Architecture d'aujourd’hui, ce mémoire explore les tendances, leurs évolutions et fait émerger les enjeux d’un phénomène qui actualise en permanence notre cadre social et notre mode de vie. Comment fonctionnent les tendances, de quelles manières ce phénomène se manifeste-t-il en architecture et en mode ? L’architecte peut-il se démarquer dans sa manière de suivre une tendance ?
ˆ

[dumas-02491604] L'architecture au contact du risque : du pré-catastrophe au post-traumatique

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le mémoire interroge la place et le rôle de l’architecte dans le rapport qu’entretiennent nos villes avec les catastrophes. Ne devrions-nous pas mieux nous préparer aux risques ? Si la reconstruction est une forme de fatalisme positif, quels enseignements tirer de la catastrophe pour concevoir plus intelligemment nos lieux de vie ? Les catastrophes ne devraient-elles pas constituer des moments privilégiés pour observer la ville se métamorphoser ?
ˆ

[dumas-02491455] Petit traité d'écologie numérique : rencontres nantaises

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Qu’on le veuille ou non, qu’on en soit conscient ou non, nos quotidiens sont baignés de numérique. Traversant silencieusement nos vies, transformant insidieusement nos habitudes, ce sujet nous concerne tous. II paraît donc légitime de se poser des questions sur les mécanismes sous-jacents, sur notre contrôle individuel et collectif quant à ces processus bien souvent invisibles, sur la place que nous souhaitons, en tant que personne et en tant que société, donner à ces technologies dans une nécessaire transition socio-écologique. À travers des rencontres nantaises et majoritairement associatives, ce mémoire se propose de trouver des réponses aux questions que chaque citoyen se pose sur l’utilisation du numérique, sur la place de ces technologies dans un monde soutenable.
ˆ

[dumas-02490944] NVEI : exploration des pratiques des mobilités électriques en milieu urbain

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Trottinettes, gyroroues, skates, gyropodes, hoverboards électriques envahissent l’espace public. Le mémoire s’intéresse aux NVEI, Nouveaux Véhicules Électriques Individuels, et à leur capacité à réinventer les déplacements quotidiens. Ergonomie avantageuse, non-polluants pour certains, faible nuisance en ville, réduction du stress lors des déplacements, ils semblent être la mobilité de demain. Bien que leur bilan carbone ne soit pas le plus exemplaire, ils participent néanmoins à se désaculturer de la voiture en milieu urbain. Ce mémoire cherche à comprendre comment les utilisateurs en sont venus à opter pour un engin électrique, notamment sur leurs trajets journaliers, mais aussi à rendre compte de leur pratique dans l’espace public.
ˆ

[dumas-02490978] L'hospitalité à Nantes : une histoire sans fin

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le mémoire s’intéresse à la question de l’hospitalité à travers l'étude de l’accueil des personnes en situation de migration, en s’appuyant sur l’exemple de la ville de Nantes. Il fait le constat d’un système inadapté voire hostile, qui ne parvient pas à offrir un accueil digne à ceux qui fuient leur pays. Face à cette urgence humanitaire, militants, associations, citoyens, se regroupent et se mobilisent pour essayer d’accueillir les migrants dans des conditions dignes. Il revient sur les lieux d’hospitalité informelle qui ont existé à Nantes depuis 2012, s’intéresse aux différentes formes de mobilisations sociales qui opèrent à Nantes en analysant la diversité des associations et mouvements qui aident, accueillent et défendent les étrangers. Enfin, il porte un regard critique sur les différentes solutions qui émergent à l’issue de collaborations et/ou de rapports de force entre les institutions et la société civile à Nantes et ses environs.
ˆ

[dumas-02490919] Vision prospective : rétrospective de la pratique contemporaine de l'architecte

HAL : Dernières publications le 12/05/2020 à 03:27:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Où commence le travail de l’architecte ? Où se termine-t-il ? L’auteur s’interroge sur le métier d’architecte à travers ses propres interrogations d’apprenti architecte et le portrait de quatre jeunes diplômés qui ont changé de direction, se sont orientés vers le design sans regretter pour autant leurs études en architecture. Il s’interroge sur les raisons qui ont poussé ces jeunes architectes à faire un pas de côté : la formation est-elle la raison au développement de nouvelles pratiques ? La réalité du métier est-elle la source de telle bifurcation ? Qui est l’architecte et quelles directions peut-il prendre ?