Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

HAL - MC-BRAUP

HAL : Dernières publications Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

[hal-01740728] Réalisation énergétique (Prendre conscience, comprendre, mesurer, faire advenir, fabriquer)

HAL - MC-BRAUP le 03/08/2020 à 09:54:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cette recherche vise à constituer des savoirs et des méthodes susceptibles d'améliorer la cohérence énergétique entre les interventions d'acteurs importants de la réalisation du cadre bâti, en exploitant le concept de décalage appliqué aux représentations de l'énergie et de ses enjeux et aux objectifs des différents partenaires de la réalisation architecturale. Les résultats sont exploités pour proposer des cadres susceptibles d'être les lieux de nouvelles cohérences. Les observations réalisées s'insèrent ainsi dans le modèle systémique du méta-récit environnemental, dont l'architecte doit tenir compte et qu'il doit en même temps enrichir. Prenant acte du potentiel des décalages, un « outil à penser » est proposé pour une conception qui porte en germe non seulement une architecture juste, mais aussi la possibilité pour l'Idée de se maintenir dans sa confrontation aux métiers engagés dans sa concrétisation en édifice.
ˆ

[hal-01816053] Inventer les futurs de la métropole lilloise : échelles, modèles et scénarios. Une métropole transfrontalière en projet(s)

HAL - MC-BRAUP le 21/07/2020 à 05:12:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[hal-01816862] Mégastructure, grille et ville linéaire : trois figures pour projeter la périphérie grenobloise

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La volonté de lutter contre l'étalement urbain implique de réintroduire du logement sinon dans les centres-villes, du moins dans leur périphérie. Pour évaluer la possibilité d'introduire des projets d'habitat dans ces communes, nous nous sommes interrogés sur la capacité des fragments qui constituent cette périphérie à se renouveler. Notre terrain d'étude a porté plus spécifiquement sur trois de ces figures emblématiques du sud de l'agglomération grenobloise : la mégastructure avec l'Arlequin de Grenoble, la grille avec les projets urbains de Vigny-Musset (Grenoble) et du centre-ville d'Échirolles et la ville linéaire avec la rocade sud. Il s'est agit de comprendre les figures à la base de ces fragments, les règles de constitution de ces figures, et la capacité de ces figures à proliférer, à structurer leur environnement ou à se transformer. La mise en perspective des trois études de cas a permis de faire ressortir quelques caractéristiques communes quant à la manière dont a été conçue au cours des années 1970-1980 la " ville Sud " et de nous interroger sur la manière dont les fragments urbains (constitués en référence explicite ou implicite à des figures) peuvent être revisités pour être pris en compte dans une stratégie de recomposition de l'ensemble du sud de l'agglomération grenobloise.
ˆ

[hal-00993858] La ville dans ses jardins, l'urbain en bord de route

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cette recherche propose d'évaluer l'impact urbain à grande échelle des jardins familiaux et partagés grenoblois (38) plus particulièrement dans les contextes d’urbanisation en mutation à proximité d’infrastructures de transport. Dans un espace urbain hétérogène et complexe, la proximité et la confrontation de ces fonctions (jardins et transports) créent des «chocs d’ambiances» et des situations sensibles paradoxales qu’il convient d’évaluer pour en déceler les potentialités d’évolution. En ce sens, l’approche multidisciplinaire développée porte un enjeu particulier : celui d’articuler les critères d’ambiance et ceux relevant de l’approche écologique de l’environnement. Les questions de la biocomplexité, des relations entre espaces, ambiances urbaines et pratiques sociales, de la gestion de territoires partagés entre différents acteurs et des perspectives de reconquête d’espaces en bord d’infrastructures de transport, sont ainsi au coeur de cette recherche. À partir d'un recueil ex-situ (donnés bibliographiques et entretiens réalisés avec des acteurs clefs) et in situ des jardins partagés grenoblois, d'une expérience pédagogique visant à caractériser les ambiances et les mutations potentielles des sites, il s'agit d’identifier des situations remarquables mettant en jeu les jardins familiaux ou partagés et des potentialités de développement. Ces situations sont explorées en couplant des méthodes d'observations et d'analyse empruntées aux sciences de l'homme, à l'architecture, à l'urbanisme et au paysage et aux sciences de la nature. Limitée à un territoire et construite en instaurant un dialogue entre les différents acteurs impliqués (habitants, bailleurs sociaux, services municipaux, experts, concepteurs), cette recherche a pour objectif de proposer des leviers, des modes d'actions, des stratégies de développement urbain explorant les possibilités d’une cohabitation du vivant avec son environnement en les croisant aux qualités d’ambiance vécues. Les éléments recueillis contribuent à élaborer un outil de travail transversal en cours d’élaboration, la carte des potentialités territoriale.
ˆ

[hal-00993835] Des micro-paysages ambigus : les ronds-points. Recherche exploratoire

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le premier temps du travail s’est concentré sur une phase documentaire permettant de resituer la prise en compte des ronds-points par les diverses analyses du paysage, et sur une phase plus théorique destinée à préciser les concepts sur lesquels s’appuie notre recherche. Une nomenclature typologique dégage les grands principes de représentation observés : Les citations de paysage, les emblèmes locaux, les allégories identitaires, Les expressions de l’incongru populaire, les citations médiatiques, les œuvres d’art, les réalisations calendaires... Le second temps développe une enquête sur les représentations et les systèmes d’acteurs à partir de six situations emblématiques de la région Rhône-Alpes : Chabeuil (Drôme), Saint Égrève et Sassenage (Isère), Saint Jean de Maurienne et La Motte Servolex (Savoie), Annemasse (Haute- Savoie). Pour chacune d’elles, un protocole d’enquête a été mis en place aboutissant à un corpus d’entretiens avec les acteurs impliqués dans son processus de décision et de réalisation. Une analyse en dégage les lignes de force. En plus des notions-clés de la problématique générale (théorie du paysage, fonction du symbolique et des représentations) notre objectif a également été de resserrer les pivots théoriques autour des questions apparues en cours d’enquête, comme les images de l’identité, les expressions du local et du présent, ou encore les stratégies d’occupation de l’espace. Le troisième temps de ce projet se concentre sur une réflexion plus directement artistique et qui interpelle l’imagination. Des propositions libres mais situées sur les mêmes lieux sont développées à différentes échelles paysagères. Elles proposent d’autres repères, engagent de nouvelles lectures de ces mêmes espaces, de leurs contraintes et de leurs capacités imaginaires.
ˆ

[hal-01886874] Elaboration de logiciels d'apprentissage permettant, par simulation numérique et procédure graphique, l'entrainement à la conception bio-climatique

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[hal-01364546] Lumière en projet, initiation d'un réseau de recherche et d'enseignement

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cette recherche porte sur l’initiation d’un réseau d’enseignement et de recherche centré sur la lumière et le projet. Elle s’appuie sur le constat que la lumière suscite depuis plusieurs années un regain d’intérêt donnant lieu à de nouveaux croisements interdisciplinaires ou thématiques : entre art contemporain et scénographie, entre urbanisme et conception lumière, entre architecture et développement durable… Sur le principe d’une pédagogie réflexive, l’objectif était ici de faire travailler ensemble des enseignants praticiens du projet et des enseignants-chercheurs afin d’explorer, au travers de la mise en commun d’expériences pédagogiques, les modalités par lesquelles la lumière est intégrée au projet, ainsi que les passerelles ou transferts pouvant s’opérer entre champs disciplinaires. En particulier, comment la lumière -naturelle et artificielle- est-elle abordée dans les différentes cultures ? Quels sont les registres de conception mobilisés dans le cadre d’approches interdisciplinaires ? Le tome 1 s’appuie sur les monographies de plusieurs exercices de projets menés entre 2005 et 2008 par chacun des enseignants ou équipes pédagogiques impliqués. Ce corpus donne lieu à une analyse de la production étudiante, du point de vue du traitement de la lumière naturelle dans le projet d’architecture d’une part, de la lumière nocturne dans le projet d’espace public d’autre part. C’est sur la base de ce même corpus et d’un séminaire d’échanges interne que sont aussi discutées les postures pédagogiques mises en jeu. Celles-ci sont organisées autour de plusieurs problématiques : exercice vs projet ; la notion de dispositif comme catégorie interdisciplinaire ; la prise en compte des usages dans le projet. Enfin est esquissé un prolongement international du réseau, dressant un premier répertoire d’équipes pédagogiques ou scientifiques étrangères et proposant des pistes de réflexion thématiques pour l’organisation d’un colloque. Le tome 2 est constitué des monographies d’exercices : programme, attendus pédagogiques, production graphique et textuelle.
ˆ

[hal-00993864] La réhabilitation architecturale à l'épreuve des ambiances. Une expérience de programmation inédite pour la salle Bel Air à Nantes [3 tomes]

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mettre la notion d'ambiance à l'épreuve d'une situation de projet – architectural et artistique à la fois. Explorer les conditions d'émergence et de production d'une ambiance dans les processus de la conception architecturale et de la création théâtrale. Mettre en questions les conditions de réhabilitation d'un lieu existant, en inventant des modalités nouvelles d'énonciation des enjeux fonctionnels, sociaux et sensibles d'un projet culturel nantais ambitieux, le "Théâtre de la Parole". Tels sont les enjeux majeurs de cette recherche. L'opportunité de travailler sur un projet de réhabilitation architecturale par l'ambiance était ici unique, dans la mesure où les techniques de mise en scène, telles qu'elles sont conçues par les porteurs du projet du "Théâtre de la Parole", ont pour enjeu leur propre effacement… devant la montée d'une ambiance partagée. (Résumé d'auteur)
ˆ

[hal-00993828] Habiter le Campus, l'atmosphère de la multitude

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Trois établissements d’enseignement supérieur de Lyon formant des architectes et des ingénieurs : ENSAL, INSA et ENTPE, certains de leurs laboratoires : CRESSON, EDU et LASH, et des enseignants chercheurs, membres du PRES Université de Lyon, se sont associés pour répondre à cet appel à projets AGE 2009, autour du sujet qui leur est offert à l’occasion de l’opération Lyon-Cité-Campus2. Ils s’attachent plus particulièrement à l’un de ses deux sites, le Campus de la Doua, au contact Nord du tissu urbain de Villeurbanne. La recherche envisage les différents aspects de la mutation d’un site à partir des espaces de vie de l’étudiant, de sa « réhabilitation » au sens le plus littéraire : rétablir l’estime entre un territoire donné, ses occupants et ses aménageurs. Trois articles traitent de la place de la notion d'ambiance dans la recherche et la pédagogie architecturales. - L'atmosphère de la multitude vise à former les futurs architectes au souci du voisinage. - Marcher dans les villes vise à définir la marche étudiante dans l'espace public, depuis l'espace privé. - L'ambiance étudiante dans la ville ordinaire : cas du campus de la Doua et des quartiers du Villeurbanne Nord.
ˆ

[hal-01886905] Contribution à une histoire de la formation urbaine de l'agglomération grenobloise : esquisse d'une méthodologie à propos de la commune d'Eybens

HAL - MC-BRAUP le 20/07/2020 à 16:36:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]