Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re…

GROUPE D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES PHILOSOPHIE, ARCHITECTURE, URBAIN &nbsp EA 7486 Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

AVIS DE SOUTENANCE DE THESE JIM NJOOThe Architecture of Continuous Dialogue: Cedric Price’s...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… il y a 6 h et 33 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

AVIS DE SOUTENANCE DE THESE

JIM NJOO


The Architecture of Continuous Dialogue: Cedric Price’s Experiments in Architectural Theory


Le laboratoire GERPHAU, EA 7486, a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de doctorat en architecture de Jim Njoo le mercredi 7 juillet à partir de 9h30 à la TU Delft, Senate Hall, 2ème étage, Aula Conference Centre.

La thèse s'intitule The Architecture of Continuous Dialogue: Cedric Price’s Experiments in Architectural Theory


Résumé (en anglais)

The British architect Cedric Price (1934-2003) is well known for his radical and visionary projects, many of which were never built, and most frequently with reference to his seminal work of the 1960s which continues to inspire contemporary practice. However, Price was also active and influential as an architectural journalist, writer, critic, lecturer, tutor, educationist, researcher, curator, polemicist, and intellectual. Although his writings and lectures have been recognised as an important part of his architectural oeuvre, they have never been the object of an independent study or any sustained analysis regarding architectural theory. The present dissertation questions this marginalisation of Price’s contributions to architectural theory by focusing on his experiments in writing, editing, publishing, lecturing, teaching, curating, as well as design, and argues that these wide-ranging discursive activities may all be considered to contribute to an expanded and performative understanding of architectural theory. I therefore investigate the creative entanglement of theory and practice that is at the heart of Price’s work and argue that Price’s theories – as articulated, embodied and enacted in his discursive output and activities – were integral to his profoundly experimental approach to architecture. In doing so, I aim to clarify the theoretical legacy of one of the most celebrated ‘architect-thinkers’ of the twentieth century.


Jury

Tom Avermaete, TU Delft/ETH Zurich (promotor)

Jean-Louis Cohen, New York University/Collège de France (promotor)

Hilde Heynen, KU Leuven (promotor)

Graeme Evans, University of the Arts London

Klaske Havik, TU Delft

Dirk van den Heuvel, TU Delft

Joan Ockman, Columbia University GSAPP

ˆ

Appel à Cartes postalesHistoires de risquesEn amont du colloque “ Faire face aux risques,...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 03/06/2021 à 18:36:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

Appel à Cartes postales

Histoires de risques


En amont du colloque “ Faire face aux risques, architecture et philosophie ” la chaire partenariale de recherche et d'enseignement “ nouvelles urbanités face aux risques naturels : des abris ouverts ” et le laboratoire GERPHAU, EA 7486, lancent un appel à contributions intitulé “ Histoires de risques ”.



image


L’appel est ouvert sans conditions à toutes les personnes qui souhaitent y participer et tous les formats d’expression sont acceptés (dessin, photographie, collage, mot ou texte, référence, montage numérique…). Nous le voyons comme une manière de constituer une culture commune autour des risques naturels, un moyen de mobiliser et d'engager des premières réflexions en amont du colloque. Les contributions sont attendues jusqu'au 1er Septembre 2021. Une exposition en ligne sera ouverte à partir du 21 Septembre et une sélection sera exposée lors du colloqueFaire face aux risques les 15 & 16 Octobre 2021 à la Cité de l’Architecture & du Patrimoine.

A l'issue du colloque, trois contributions seront désignées lauréates et récompensées par des ouvrages

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter par mail.


Télécharger l’appel à contributions et les cimaises de cartes postales

ˆ

CONTRIBUTION OUVRAGE COLLECTIF BOULEVARD PERIPHERIQUE : QUEL AVENIR ? Seize points de vue...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 25/05/2021 à 15:32:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

CONTRIBUTION OUVRAGE COLLECTIF

BOULEVARD PERIPHERIQUE : QUEL AVENIR ?

Seize points de vue d’architectes, écrivains, géographes, historiens, ingénieurs, paysagistes et urbanistes sur l’infrastructure grand parisienne et les enjeux qu’elle représente.


Nous avons le plaisir de vous annoncer la contribution de Yannick Gourvil, doctorant au laboratoire GERPHAU, dans le cadre de l'ouvrage collectif “ Boulevard périphérique : quel avenir ? ” à paraître le 28 mai 2021 aux éditions Archicity.



synopsis :

Le Boulevard périphérique : quel avenir ? À cette question délibérément ouverte, seize personnalités nous font part de leur regard sur cette infrastructure monumentale qui semble cristalliser toutes les tensions métropolitaines, environnementales et sociales. Ces contributions sont précédées d’une introduction historique d’Emmanuel Briolet. Sa Brève histoire des urbanismes de la ceinture parisienne pose les jalons de cette problématique majeure.


liste des auteurs :

- Hame (Nicolas Beyret, Jean-Rémy Dostes, Paul Jaquet)

- Clément Blanchet

- Alexandre Bouton

- Guy Burgel

- Michel Desvigne

- Christian Devillers

- Anne Durand

- Mathieu Flonneau

- Yannick Gourvil

- Éric Hazan

- Christine Hoarau-Beauval

- François Leclercq

- Paul Lecroart

- David Mangin

- Arnaud Passalacqua

- Simon Texier


à propos de la contribution de Yannick Gourvil, pp. 376-417 :

Déplier la limite, retourner les contours, habiter l'obstacle.

Tribune d’une Périphéenne, Neli Kreis

Neli Kreis est un personnage de fiction. Périphéenne d’un devenir possible du Boulevard périphérique, elle a été invitée, à ce titre, à participer à cet ouvrage. Son intervention est nécessaire, ici, pour préfigurer des chemins vers les générations futures à qui, plutôt que d’offrir une solution, nous léguerons un problème urbain dont elles n’auront pas forcément envie, mais avec lequel elles devront composer. Ces personnes qui ne sont pas encore nées ne font pas partie, par définition, de notre présent. Si elles ne peuvent pas participer directement au débat, peut-être pouvons-nous leur faire néanmoins une place dans les décisions que nous prenons, qui nous concernent et les concernent ? Neli est une guide énigmatique qui inverse la perspective du temps par son regard depuis un avenir possible.


à propos de l'ouvrage :

Edition : Archicity

Ouvrage collectif

ISBN : 9791090726062

Prix public TTC : 35€00

Format : 15,5 × 23 cm

432 pages

Illustrations couleur

ˆ

ConférenceCycle de conférences Espaces Écritures Architectures, Anna MirabellaNous avons le plaisir...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 30/04/2021 à 14:59:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

Conférence

Cycle de conférences Espaces Écritures Architectures, Anna Mirabella


Nous avons le plaisir de vous inviter mercredi 5 mai prochain à partir de 18H, à la prochaine conférence en distanciel du Cycle Texte et architecture.


L'urbicide au prisme de la scène théâtrale. Étude sur Oreste à Mossoul (2019) de Milo Rau, conférence d'Anna Mirabella


Qu’est-ce qu’un urbicide ? La scène théâtrale permet-elle d’en saisir le sens, autrement et au-delà des effets empathiques éphémères des images des villes détruites, diffusées par les médias ? C’est le défi relevé par Milo Rau dans son spectacle Oreste à Mossoul, crée en 2019 au Théâtre National de Gand. A travers un dispositif théâtral intermedial structuré par les matériaux tragiques de l’Orestie d’Eschyle et par les images des ruines de Mossoul, Rau engage le public dans une traversée des formes de la destruction. Si les meurtres intrafamiliaux des Atrides figurent de manière fictionnelle et symbolique la crise du lien intersubjectif qui fonde la cité, les images de Mossoul en fournissent la représentation matérielle. En croisant fiction, traces documentaires et témoignages, le spectacle crée les conditions pour faire ressentir ce que peut être un urbicide, en laissant surgir dans le spectateur occidental une interrogation : en quoi, au fond, la destruction de Mossoul nous concerne-t-elle véritablement ?


Biographie


Maître de conférences à l’Université de Nantes, Anna Mirabella mène des recherches sur les enjeux politiques de la fiction et des pratiques documentaires dans le théâtre contemporain. Elle est rédactrice pour la revue en arts du spectacle Revista Brasileira de estudos da presença.


Connexion


Participer à la réunion Zoom

ID de réunion : 826 4231 7331

Code secret : 291348

ˆ

PublicationPhilotope 14 Les synergies à l'oeuvre pour faire recherche en architecture Etre à...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 23/04/2021 à 15:14:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

Publication

Philotope 14 Les synergies à l'oeuvre pour faire recherche en architecture


Etre à l’écoute, comprendre, partager, est un fil conducteur du Philotope, qui interroge ce qui a lieu. Le RST PhilAU a souhaité donner la parole aux doctorant.e.s, post-doctorant.e.s ou jeunes chercheur.e.s pour explorer les synergies à l'œuvre dans les dynamiques de recherche émergente en architecture, urbain, paysage, territoire, que ce soit en termes de discipline, d'interdiscipline, de rencontres, de méthodes, de terrains ou d'expérimentations. Ce numéro 14 du Philotope constitue le deuxième volet d'un triptyque du programme triennal du RST PhilAU sur la notion de “synergie”, après la journée d'études à la Cité de l'architecture « Synergic Design » en novembre 2017, et en amont du prochain colloque international du réseau en préparation à l'ENSA de Clermont-Ferrand.


Ce nouveau numéro apporte une pierre à l’édifice épistémologique des processus de recherche en architecture. A cette étape de l’histoire du Philotope, s’imposait l’exigence de participer aux chantiers des questionnements et modalités portés par les chercheur.e.s et tout particulièrement des plus jeunes, contextualisant démarches, croisements, problématiques et interactions. Les textes réunis témoignent des interdépendances et intrications entre disciplines scientifiques et créatives… de ce que peuvent être l’aventure et le parcours d’une recherche, d’un doctorat, d’une publication. Alors, nous espérons que vous trouverez dans les écarts entre les manières de faire, les expériences et les terrains, l’émergence d’un paysage hybride et riche d’engagement pour la recherche architecturale. « Penser synergie », c'est penser les interactions et les processus en jeu, dont aucun confinement, aucune volonté séparatrice, mutilante, ne saurait en arrêter les réalités, les fertilités.

Numéro coordonné par Céline BODART, David MARCILLON et Chris YOUNÈS.


Contributions de


Sandra ANCELOT, Olivier BALAY, Céline BODART, Xavier BONNAUD, Marie-Kenza BOUHADDOU, Pierre-Norbert BOUILHOL, Stéphane DAWANS, Emmanuel DOUTRIAUX, Éric DE THOISY, Chantal DUGAVE, Hélène FRICHOT, Laurie GANGAROSSA, Yannick GOURVIL, CarlaFRICK-CLOUPET, Rémi JUNQUERA, Charlotte LAFFONT, Pauline LEFEBVRE, Anaëlle MAHEO, Romain MANTOUT, David MARCILLON, Justyna MORAWSKA, Mathilde PADILLA, Vanessa STASSI, Bruno STEINER, Sophie SUMA, Maëlle TESSIER, Louis VITALIS, Chris YOUNES.

Lire la revue en ligne

Télécharger la revue à partir du site PhilAU

ˆ

DIFFUSION LA LETTRE D'INFORMATION TRIMESTRIELLE DU GERPHAU Le GERPHAU est ravi de vous annoncer...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 23/04/2021 à 14:17:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

DIFFUSION

LA LETTRE D'INFORMATION TRIMESTRIELLE DU GERPHAU


Le GERPHAU est ravi de vous annoncer la création de sa lettre trimestrielle d'information en ligne. Cette lettre sera diffusée par mail, au fil des saisons. Son intention est de proposer une vue d'ensemble sur les activités du laboratoire, de faire des liens vers des contenus plus détaillés, d'annoncer des événements à venir.

Pour vous abonner à notre liste de diffusion, nous vous invitions à remplir le formulaire qui suit. Vous gardez la possibilité de vous désabonner de notre liste à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos mails.


ˆ

Perrine BelinArchitecte / Enseignante-chercheusePerrine Belin est architecte DPLG, diplômée de...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 23/03/2021 à 14:37:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

Perrine Belin

Architecte / Enseignante-chercheuse


Perrine Belin est architecte DPLG, diplômée de l’Ecole Nationale d‘Architecture de Versailles en 2000, Maître de conférences dans le champ TPCAU à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, associée de l’agence d’architecture FACES dont le travail se consacre principalement aux édifices d’habitation collective.


Le cheminement de sa pensée et de sa pratique de la maîtrise d’œuvre tout autant que celui d’une construction pédagogique de longue date cherchent à embrasser les questions que posent, dans le contexte du bouleversement climatique et de la raréfaction des ressources, la pratique et l’enseignement de l’architecture comme ce qui permet aux humains de s’établir et de s’épanouir, comme ce qui relève de la concrétisation d’un site, et comme ce qui conjugue savoir-faire en tant que ce qui honore la matière, et dessin en tant que ce qui donne à la matière une expression dynamique. Elle prolonge et accompagne ce cheminement en interrogeant les conditions d’émergence et les formes d’architectures de l’habitation collective sobres en consommations énergétiques et matérielles, en résonance avec l’environnement et les émotions humaines. Considérant, en Europe, les contextes et les pratiques permettant leur émergence, ainsi que la contribution des écoles d’architecture comme lieu de questionnement et de recherche collective sur la manière dont ces évolutions typologiques et constructives se pensent, se mettent en œuvre et se confrontent aux énoncés théoriques, la recherche propose d’explorer le glissement de ce que l’on désigne par architecture savante.


Projet de recherche

Les villes et les territoires sont bousculés par la libéralisation des modes de transformation et de développement urbains, l’épuisement des ressources, les menaces climatiques et sanitaires. Dans ce contexte, l’indispensable réduction des consommations matérielles et énergétiques induit l’obsolescence des modèles économiques, programmatiques et constructifs usuels et la transformation des aspirations. En résulte la nécessité d’interroger les formes bâties, les pratiques et les processus de projet, le dessin d’architectures susceptibles de constituer l’expression en termes construits d’une société post-carbone. Plusieurs regards conduisent une recherche sur les dimensions typologiques, matérielles et phénoménologiques d’édifices dont il s’agit d’interroger la distribution en tant que caractère typologique majeur des édifices de l’habitation collective, la distribution (Oeconomia) au sens employé par Vitruve, « le meilleur emploi du terrain et des matériaux », et les qualités expressives et atmosphériques comme vecteur de résonance avec l’environnement et les émotions humaines.


Bibliographie

2007, La ville mode d’emploi, avec Carole SATURNO, collection terres urbaines, Gallimard jeunesse, 2007 Mention spéciale des Cubes d’or de l’UIA, jury international Sélection pour le prix La ville à lire (France Culture et Urbanisme).


Collaborations

2011, Relevés et dessins in Les Faubourgs de Damas, Atlas contemporain des faubourgs anciens, formes, espaces, perspectives, Yves ROUJON, Luc VILAN, Presses de l’Ifpo et ENSAV.

2008, Dense, dense, dense. Étude collective sur l’habitat intermédiaire Étude préalable pour le CAUE 13, janvier 2012 Recherche, dessins analytiques.

ˆ

Antoine PeninChercheur associé / Architecte / EnseignantAntoine Pénin est architecte DPLG (ENSA de...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 22/03/2021 à 15:26:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

Antoine Penin

Chercheur associé / Architecte / Enseignant


Antoine Pénin est architecte DPLG (ENSA de Paris-Belleville- 2007), maître de conférences associé en TPCAU des ENSA (ENSA de Paris-Belleville – 2013/2020 ; ENSA de Paris-La-Villette – depuis 2020) et praticien au sein du BAAP – Bureau d’Architecture Antoine Pénin qui articule des projets, d’ Edifices, d’Urbanisme et d’Espaces publics.


Dans nos écosystèmes, les sols jouent un rôle prépondérant. On sait l’importance des sols agraires mais on devine seulement les enjeux environnementaux qui pèsent sur nos sols urbains qui ne doivent plus être considérés comme le simple fondement de nos édifices mais bien comme le terreau du renouveau des modalités de fabrication et d’usages de la ville. Considérant, que nous ne prêtons pas l’attention qui leur est due, une des ambitions de recherche est de mettre en exergue l’intérêt immense que nous avons à considérer une approche par les sols comme ressources.


Projet de recherche

Il s’agit de considérer les sols comme un écosystème en questionnant les modalités de fabrications de la ville basées sur un système de compensation d’un dommage que l’on créerait en aménageant ces sols. La lecture des architectures, des villes et des territoires à travers la question des sols, permet de considérer non pas le vide mais les continuités qui régissent les composants urbains entre eux. En considérant les pré-existances et les disparitions sur ces sols, il s’agit de révéler leon est en mesure de faire émerger les lignes de force qui permettent de faire projet, du kilomètre au centimètre, simultanément. La reconnaissance des sols comme biens communs interroge inévitablement de la notion d’espace public qui permet dans un même mouvement de soulever des questions larges de droit, de gouvernance, d’usage, de pratiques, d’aménagements… Il s’agit de reconnaitre les responsabilités partagées des sols entre tous les acteurs et de les considérer comme élément premier de nos espaces urbains. Ce n’est qu’avec une attention fine aux sols que nous pourrons penser les défis environnementaux contemporains qui exigent moins de matière et plus de sens aux transformations que nous opérons sur nos milieux. Il s’agit ici de faire émerger les choix citoyens et politiques qui s’offrent à nous pour l’avenir à travers nos sols urbains matières de nos espaces publics.


Bibliographie

2019, Pénin Antoine, Prost Philippe (dir.), Mont-Dauphin, travaux des étudiants de master, Paris, ENSA-PB, 105p. Consulter en ligne

2019, Overney Laetitia, Pénin Antoine (dir.), Annuel 2017-2018, Paris, ENSA-PB, 285p. Consulter en ligne

ˆ

COLLOQUE “ FAIRE FACE AUX RISQUES, ARCHITECTURE ET PHILOSOPHIE ” Vendredi 15 et samedi...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 05/03/2021 à 14:50:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

COLLOQUE

“ FAIRE FACE AUX RISQUES, ARCHITECTURE ET PHILOSOPHIE ”

Vendredi 15 et samedi 16 Octobre 2021, Cité de l'Architecture et du Patrimoine, Paris


Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue de ce colloque international organisé par la chaire partenariale de recherche et d'enseignement en architecture “ nouvelles urbanités face aux risques naturels : des abris ouverts ”, le Laboratoire GERPHAU EA 7486 et l'association ARENA.


synopsis :

Nul ne sait quelles seront les conséquences réelles sur l’habitat, des changements climatiques et de la dégradation de la biosphère dans les quinze, trente ou cinquante ans à venir. Mais les catastrophes sont déjà là. Des quartiers et leurs habitants sont noyés, brulés, effondrés, emportés, étouffés par des phénomènes physiques qui rentrent en confrontation avec les agencements humains. De nouvelles menaces s'intensifient. La récente pandémie de Covid-19 met aussi en évidence les synergies toxiques qui se tissent entre pressions sur les écosystèmes naturels, perte de biodiversité des milieux, réchauffements climatiques, émergences de nouveaux virus, fragilité des organisations humaines. Alors, les modes de vie, mais aussi les établissements humains doivent être repensés, remis en chantier, sans attendre l'extension et l'intensification des cataclysmes.


Ce colloque visera à prendre la mesure des dynamiques naturo-culturelles complexes et inquiétantes, qui déstructurent l'habitabilité même de la planète, dans le but de promouvoir ce qu'elles engagent, en retour, comme renouvellement des cultures d'installations architecturales et urbaines.


A la palette des risques déjà très fournie, et qui ne cesse de s'élargir, s'ajoute désormais celui d'une reprise à l'identique des activités post-pandémie, qui marquerait notre incapacité collective à sortir de la répétition d'un modèle qui a pourtant démontré son horizon catastrophique.


Comment initier un chemin vers autre chose ? Quoi apprendre de ce contexte à haut risque, de la rencontre avec ces aléas ?


Il s'agit donc de penser des situations évolutives, cycliques ainsi que leurs représentations, de mettre en débat de nouvelles pratiques (autant constructives que conceptuelles), dans la cadre d'une rencontre entre architecture et philosophie. Ce colloque, porté par le laboratoire GERPHAU, l'école nationale supérieure d'architecture de Paris la Villette et le réseau européen de recherche ARENA, visera donc à mettre en avant le potentiel de l'architecture dans un tel contexte.



Comité d'organisation

Xavier Bonnaud et Éric Daniel-Lacombe, architectes, urbanistes, professeurs d'architecture à l'ENSA Paris la Villette, Laboratoire GERPHAU

Chris Younes, professeur à L'École Spéciale D'architecture, Laboratoire GERPHAU


Comité scientifique

Xavier Bonnaud, architecte-urbaniste, professeur d'architecture à l'ENSA Paris la Villette, Laboratoire GERPHAU, ARENA

Chris Younès, Philosophe, professeure à L'École spéciale d'architecture, laboratoire GERPHAU, ARENA

Éric Daniel Lacombe, architecte-urbaniste, professeur d'architecture à l'ENSA Paris la Villette, Laboratoire GERPHAU

Thorsten Schröder, assistant professor, Architectural Design and Engineering, Department of the Built Environment, Eindhoven University of Technology, ARENA

Magali Reghezza, Géographe, Maîtresse de conférence, ENS

Marie Hélène Contal, architecte, Directrice du développement culturel de la Cité de l'architecture


Contact

gerphau@gmail.com

ˆ

PUBLICATION “ NOUVEAUX TERRITOIRES DE L'EXPERIENCE OLFACTIVE ” DIR. XAVIER BONNAUD ET...

GERPHAU - Groupe d'Etudes et de Re… le 04/03/2021 à 17:01:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

image

PUBLICATION

“ NOUVEAUX TERRITOIRES DE L'EXPERIENCE OLFACTIVE ”

DIR. XAVIER BONNAUD ET VICTOR FRAIGNEAU


Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication ce 4 Mars 2021 de l'ouvrage collectif intitulé “ Nouveaux territoires de l'expérience olfactive ” aux éditions Infolio. Il a été écrit sous la direction de Xavier Bonnaud et de Victor Fraigneau.


synopsis :

Par leur emprise sur nos perceptions, nos affects et même notre mémoire, les odeurs font partie intégrante de notre environnement, à différentes échelles temporelles ou spatiales. Que leur diffusion soit maîtrisée ou non, elles s’inscrivent donc dans le rythme de nos milieux habités, dans l’architecture et dans le paysage. Dans les champs de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage, une conscience du sens de l’odorat émerge: une attention croissante se manifeste envers des problématiques de pollution, de confort olfactif lié à l’environnement, mais apparaît également une certaine sensibilité pour mettre en valeur une qualité, une identité olfactive.

Comment penser le sens de l’odorat à partir des environnements que nous habitons? Que nous apprend cette sensorialité si particulière du monde dans lequel nous vivons, et que nous construisons? Cet ouvrage collectif international convoque des disciplines de réflexion et de création diverses qui chacune nous offre une perspective inédite. Réunis autour d’une approche architecturale, nous explorons les horizons inédits sur lesquels ouvre le monde des odeurs. Nous y découvrons des sensibilités intimes, des affections partagées, des atmosphères enveloppantes, des pratiques inspirantes.


lien vers le site de l'éditeur


à propos des auteurs :

Xavier Bonnaud : Architecte, docteur en Urbanisme, professeur à l’École nationale supérieure d’Architecture de Paris-La Villette et à l’École Polytechnique, directeur du laboratoire GERPHAU. Ses recherches actuelles, à l’interface de l‘architecture et de la philosophie, tendent à mettre en évidence la place centrale que joue l’architecture (dans sa culture, la pensée qu’elle instaure et les innovations qu’elle propose) dans le paradigme environnemental qui se structure en ce début de XXIe siècle.

Victor Fraigneau : Architecte, doctorant en Architecture au laboratoire GERPHAU, Enseignant à l’École d’Architecture de Paris la Villette. Il a passé son diplôme d’architecte d’État en 2015. Il valide en 2016 le DPEA recherche en architecture de l’École de Paris-La Villette. Lauréat du mécénat pour la recherche en architecture et en paysage lancé par la Caisse des Dépôts en 2017.