Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur…

Revue consacrée à la recherche architecturale et ses prolongements urbanistiques et paysagers - The journal publishes research on architecture, urban planning and landscape design Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

La condition grisante de la Cifre

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Laurent Devisme le 22/01/2020 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

L’entretien se déroule dans les locaux de l’Ensa Lyon, en marge des rencontres doctorales en architecture qui s’y tiennent en septembre 2019. Deuxième volet de l’enquête sur les conditions de la thèse en Cifre, après une focalisation sur des commanditaires, il s’agit d’entendre des doctorants parler de leur expérience en cours. Nous abordons à la fois les conditions de mise en place et de déroulement de la thèse, les spécificités liées aux deux sujets et aux dominantes disciplinaires, l’importance de cheminements partagés entre direction de thèse, milieu professionnel et doctorants et des enjeux forts quant à la reconnaissance et à la portée de parcours hybrides.

Estelle Gourvennec est inscrite en deuxième année de thèse à l’Université Paris 8, laboratoire LAVUE (UMR 7218, codirection Agnès Deboulet et Anne d’Orazio) et architecte associée au sein de l’Atelier 15.
Mathilde Padilla est au bord de sa troisième année de thèse à l’Ensa Lyon, laboratoire EVS-LAURE (UMR 5600) et AAU-CRESSON...

ˆ

Architectures of hyper-conditioned environments

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Daniel Siret le 14/01/2020 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Terrace of COPPA Club, London, November 2016.

Image 1000000000000500000003C0A37D19D9E39C5E30.jpg

Credit: D. Siret

In the call for papers behind this thematic issue, we argued that conditioning techniques in architecture have now taken over many aspects of contemporary inhabited environments. Air is conditioned in terms of temperature and humidity, deodorised, and even potentially infused with substances governed by an emerging psycho-chemistry. The so-called natural light, significantly anthropized by the filtering of increasingly complex glass products – even creating a “social territorialisation” with glazing – is modulated day and night by artificial lighting devices, which can sometimes have fascinating effects. The sounds of the environment and of human activities blend with informative, recreational or promotional signals that are disseminated in individual and collective sound bubbles with blurred boundaries. The sole visual appearance of the world is nowadays conditioned by screens and projections of various nature, and by t...

ˆ

L’architecture sous pression

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Christophe Camus le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Dans cet article, nous analysons un type spécifique et extrême d’espace hyper-conditionné au sein d’un milieu hyper-contraint : les maisons sous la mer conçues et développées au cours des années 1960-1980. Une première partie présente plusieurs programmes d’habitat de cette période, des expérimentations technoscientifiques pionnières de Jacques-Yves Cousteau (1962-1965), aux recherches architecturales de Jacques Rougerie (1977-1982). La deuxième partie montre comment ces habitats subaquatiques soumis à de fortes pressions s’affranchissent progressivement des questions techniques pour développer des solutions plus architecturales. Enfin, la dernière partie, examine les développements d’une véritable architecture subaquatique qui ouvre ces espaces hyper-conditionnés sur le milieu sous-marin pour l’habiter pleinement.

ˆ

Enjeux éthiques des emprises olfactives et infraolfactives du conditionnement de l’air

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Suzel Balez le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La qualité de l’air intérieur peut participer à l’interprétation de situation quotidiennes et/ou induire un certain nombre de comportements. Le conditionnement de l’air peut donc non seulement permettre des prises sur le réel, mais aussi exercer une emprise sur les usagers du cadre bâti. Cet article examine d’abord plusieurs paradoxes relatifs à l’appréhension de notre environnement chimique. Ensuite seront présentés les enjeux principaux des tentatives de manipulation des comportements à travers les qualités de l’air intérieur : classiquement quand il s’agit d’améliorer la productivité (espaces de travail) ou de générer de l’attraction (marketing sensoriel), mais aussi à des fins récréatives (capitalisme émotionnel) ou encore pédagogiques (amélioration des processus d’apprentissage). Enfin sera discutée la potentialité d’une « éthique de l’emprise » des qualités de l’air intérieur dans la conception et la matérialisation du cadre bâti.Mots-clefs français manquants

ˆ

Habiter sur serre à Eden Square

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Valérie Foucher-Dufoix le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cet article porte sur l'étude d'un immeuble bioclimatique de 87 logements organisés autour d’une serre végétalisée, Eden Square, livré en 2012 dans l’agglomération de Rennes, en France, par les architectes Christian Hauvette et Pierre Champenois, qui le décrivent comme « une utopie sociale et écologique ». Habiter sur serre constituerait a priori une expérience peu commune. Mais dans les faits, comment les habitants vivent et perçoivent-ils réellement Eden Square ? Qu’en est-il du plaisir d’habiter sur serre ? A-t-on affaire à un Eden et un espace hyper-conditionné ? L’article s’appuie sur une enquête sociologique réalisée entre 2017 et 2019 auprès des habitants de l’immeuble. Il montre comment le plaisir d’habiter ces espaces tient avant tout à l’expérience sensorielle, à l’agrément du parcours, au confort des logements, aux performances thermiques, sans pour autant générer de vie collective particulière. Eden Square n’est pas vécu par ses habitants comme un immeuble-monde, autocen...

ˆ

On Microclimatic Islands

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Sascha Roesler le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Gardens have always been appreciated as places of particular microclimatic qualities. Seen within the broader context of Enlightenment, gardens can be conceived as places of intensified thermal experience and as man-made concentrations of climate. In the first part, remarks on the aesthetics of microclimates, based on the perception of gardens, will be presented. In times when microclimates were not yet measured by scientific means, the thermal differences found in gardens have already been described as part of poetry and painting or in the treatises of gardeners and botanists. In the second part, the scientification of microclimates and its entanglement with concepts of urban green spaces shall be discussed. Over the course of the 20th century, gardens and green spaces became mitigating measures, fighting severe microclimatic conditions of cities, in particular the so-called urban heat islands. In the third part, the central role of movement in recognizing thermal differences in ci...

ˆ

Keeping Warm in Subtropical Winter

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Madlen Kobi le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

The practice of regulation of indoor climates has spread globally with the rise of modern architecture and has cemented the idea of an air-conditioned indoors as opposed to a non-controllable outdoors. The ethnographic data discussed here from the metropolis of Chongqing (southwest China) presents a more nuanced picture and encourages scrutiny of the notion of “hyper-conditioned environments”. Local thermal practices are not clear-cut along the lines of indoors and outdoors; rather, everyday life takes place in a range of adjoined microclimates. Building upon the centrality of the body for perceiving thermal differences, this paper analyses the interaction of climate, landscape and architecture in an era where hyper-conditioned environments are taken for granted. The paper develops an argument for more place-based studies on how conditioning is conceived in specific contexts. In a highly urbanized setting such as Chongqing, it is not only local climatic characteristics (e.g. little ...

ˆ

L’emprise des techniques ? Penser l’expérience urbaine conditionnée à partir du cinéma

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Anne Bossé le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Dans quelle mesure le cinéma constitue-t-il une ressource pour réfléchir aux évolutions des milieux habités et, plus spécifiquement, pour saisir les enjeux et ressorts d’une expérience urbaine et architecturale de plus en plus conditionnée ? Cet article tente de répondre à cette question à partir de trois fictions, Die Hard, The Truman Show et Ocean’s Eleven, trois films permettant d’appréhender le conditionnement sous l’angle de l’expérience. L’analyse, centrée sur les dispositifs techniques et d’ambiances comme affordances, révèle quatre modalités de l’expérience des espaces hyper-conditionnés : le familiarisation/défamiliarisation, le sabotage, le parasitage et l’immunisation.

ˆ

Architectures des milieux hyper-conditionnés

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Daniel Siret le 23/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Terrasse du café COPPA, Londres, novembre 2016.

Image 1000000000000500000003C09E635DAF0370A349.jpg

Photo D. Siret

Dans l’appel à articles à l’origine de ce dossier thématique, nous postulions que les techniques de conditionnement de l’architecture ont pris possession de nombreux aspects des environnements habités contemporains. L’air est conditionné en température et humidité, désodorisé voire potentiellement imprégné de substances aux effets régis par une psycho-chimie en devenir. La lumière dite naturelle, largement anthropisée par le filtrage de produits verriers de plus en plus complexes – créant même une « territorialisation sociale » par le vitrage – est modulée jour et nuit par des dispositifs d’éclairage artificiels aux effets parfois saisissants. Les bruits de l’environnement et des activités humaines se mêlent aux signaux informatifs, récréatifs ou publicitaires diffusés dans des bulles sonores individuelles et collectives aux limites floues. L’apparence visuelle même du monde est désormais conditionnée par les écrans et pro...

ˆ

N°9 The Architect’s Office

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… le 03/12/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

The Architect’s Office

Although artists create their works inside (and outside) of “studios”, architects work in offices (and on construction sites). In France, the term “agence” has gradually emerged to designate both the place in which professionals practice, as well as the team and work organization around them. Though “agences” have come to be necessary, and even indispensable to the creation and mastery of works, they have seldom been studied compared to the artist’s studio, which itself became a field of study (studio studies). Formerly called a “bureau”, this place of production has undergone much change, developing economically, socially and legally in ways that have affected activity structure (number, location, form, and legal status), actors (socio-demographic profiles, ways of practice) and their practices (tools and division of labor, partnership, collaboration) in order to fulfill their missions.

In this issue, we propose a horizontal examination of architects’ offices ...