Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur…

Revue consacrée à la recherche architecturale et ses prolongements urbanistiques et paysagers - The journal publishes research on architecture, urban planning and landscape design Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

Yannis Tsiomis, figure de l’architecte-intellectuel

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Caroline Maniaque le 21/03/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Yannis Tsiomis (1944-2018) était architecte, docteur d’État ès lettres, professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette, chercheur au laboratoire ACS (ENSA Paris-Malaquais, UMR AUSser) et directeur d’études à l’EHESS. Il fut également cofondateur et directeur scientifique du DEA inter-écoles intitulé « Le projet architectural et urbain, théories et dispositifs », qui s’est tenu de 1991 à 2005 à l’École nationale supérieure de Paris-Belleville. À ce titre, il a formé à la recherche de nombreux étudiants français et étrangers, dont certains sont maintenant enseignants dans les écoles d’architecture et à l’université. Sa contribution à l’évaluation de la recherche, son attachement indéfectible au projet et le lien qu’il a toujours cherché à tisser entre pratique et théorie, et son caractère ouvert et positif ont permis à de nombreux architectes d’engager des thèses sous sa direction exigeante, attentive et bienveillante. Tous ceux qui l’ont connu savent qu...

ˆ

Reto Geiser, Giedion and America. Repositioning the History of Modern Architecture, Zurich, gta Verlag, 2018

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Caroline Maniaque le 04/03/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Fréquemment cité comme l’un des propagandistes les plus actifs au XXe siècle de l’architecture moderne et reconnu comme celui qui a écrit Space, Time, and Architecture (1941, ouvrage plusieurs fois réédité), l’historien d’art et d’architecture Sigfried Giedion (1888-1968), secrétaire général des Congrès internationaux d’architecture moderne (Ciam) dès 1928, a passé son temps à voyager entre les États-Unis et sa Suisse natale, notamment Zurich, depuis sa nomination en tant que Charles Eliot Norton Professeur in Poetry à Harvard University en 1938 à sa mort en 1968. L’ouvrage de l’architecte-historien Reto Geiser, issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2010 et publié en 2018, permet de saisir le rôle de l’émigration et l’exil, même pendulaires, comme courroies de transmission des phénomènes de transferts culturels, et de considérer finement les interrelations entre l’historien de l’art suisse et ses pairs nord-américains. L’ensemble de sources archivistiques convoqué – notamment cel...

ˆ

N°6 Architectures des milieux hyper-conditionnés

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… le 12/02/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Longtemps reléguées dans les champs des sciences de la construction, les techniques de conditionnement – ventilation, climatisation, illumination, sonorisation, odorisation – ont pris une place décisive dans la production architecturale et urbaine contemporaine. Elles sont pleinement à l’œuvre dans l’architecture commerciale qui promeut le marketing expérientiel et sensoriel. Elles se développent à travers les règlementations qui répondent aux enjeux de la maîtrise de l’énergie dans les bâtiments et instaurent de nouvelles régulations des flux entre architecture et environnement. Elles sont rendues nécessaires dans les climats inhospitaliers (tropiques, déserts, pôles), dans certains espaces sous contraintes (lieux de soins, de spectacles, de conservation, d’activités spécifiques) ou dans les milieux extrêmes (architectures sous-marines, souterraines, extraterrestres). Elles posent bien évidemment la question de notre relation à l’environnement et aux milieux que nous habitons, aux ...

ˆ

N°6 Architectures of hyper-conditioned environments

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… le 12/02/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Relegated for a long time to the field of building sciences, conditioning techniques – ventilation, air-conditioning, lighting, sound or odorisation systems – play a decisive role in the contemporary urban and architectural production. They are fully implemented in commercial architecture, which promotes experiential and sensory marketing. They are developed in accordance with regulations of energy efficiency in buildings that establish new requirements in terms of flux between architecture and environment. They become necessary in inhospitable climates (tropics, deserts, poles), in some constrained spaces (places of care, entertainment, conservation or specific facilities), or in extreme environments (underwater, underground or extra-terrestrial architectures). They naturally question our relation to the environment and to our living spaces, to energy and material flows, and to the visible and invisible technologies that rule our living environments.

Addressed since the 1930s by L. ...

ˆ

Amandine Diener, L’enseignement de l’architecture à l’École des beaux-arts au XXe siècle. Une lecture des règlements et de la pédagogie (1863-1968).

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Nina Mansion-Prud’homme le 09/01/2019 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le 26 juin 2017, au dernier étage des nouveaux locaux de l’école nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, livrés en 2014 par Marc Mimram, Amandine Diener a démontré lors de sa soutenance tout l’intérêt des recherches menées dans le cadre de sa thèse de doctorat en histoire de l’architecture. Intitulée L’enseignement de l’architecture à l’école des beaux-arts au XXe siècle. Une lecture des règlements et de la pédagogie (1863-1968), la thèse apparaît, d’après l’avis unanime du jury, comme le chaînon manquant d’une historiographie nourrie sur cette institution incontournable pour l’histoire de l’architecture des XIXe et XXe siècles. Ont également été salués la grande générosité et le « sens du partage » d’une recherche qui enrichit considérablement la connaissance de l’enseignement de l’architecture au XXe siècle.

Le chaînon manquant d’une abondante historiographie

Comme elle l’explique dans son essai introductif, le travail d’Amandine Diener vient se situer entre deux bornes c...

ˆ

D’une conception informée par des données à la généralisation des systèmes cyber-physiques

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Philippe Marin le 31/12/2018 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Notre époque est marquée par l’utilisation des technologies numériques et nos modes de compréhension du monde sont modifiés. Ces nouveaux modes opératoires bouleversent les champs de la conception, de la création et de la fabrication. En considérant l’application des technologies de l’information à l’architecture, nous nous proposons d’identifier les évolutions récentes en matière d’architecture numérique en identifiant différentes formes d’hybridation des réalités physiques et numériques. Nous relevons d’une part le basculement de l’activité de conception vers une métaconception, et d’autre part une reconfiguration des savoirs dans une dynamique transdisciplinaire. Ainsi nous retenons deux principales activités, l’une mobilisant une instrumentation de la conception informée par des données, l’autre portant sur la conception d’environnements et de systèmes cyber-physiques. Nous cherchons à montrer quelles pourraient être les composantes d’une « écologie générale » qui permettrait de...

ˆ

Vers les analyses algorithmiques de l'espace et des territoires

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Claire Bailly le 31/12/2018 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Big data, data mining et machine learning connaissent un développement sans précédent. Les méthodes qu’ils réclament et/ou véhiculent envahissent les modes d’analyse de la plupart des domaines en charge du territoire et de l’urbain tels la sociologie ou la géographie. Ils provoquent de profondes remises en question épistémologiques.
Cet article prend la mesure des changements qui affectent et redéfinissent, dans ce contexte, la lecture de nos environnements. Nous abordons pour cela quelques points actuellement saillants en matière de traitement automatisé des données.
Partant du constat que les modes de lecture du monde coévoluent avec les modes d’action sur lui, l’enjeu est in fine de mieux cerner la manière dont le big data, le data mining et le machine learning sont susceptibles d’affecter nos démarches de projet.

ˆ

La mesure de l’humain

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Ornella Zaza le 31/12/2018 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

En s’appuyant une ethnographie de trois ans réalisée au sein d’une collectivité territoriale, l’article propose d’interroger l’émergence de nouvelles pratiques numériques dans les opérations de réaménagement urbain. À travers la mise en place de « démonstrateurs de la smart city », l’espace public devient le terrain d’expérimentation de nouvelles solutions numériques à commercialiser, tant pour les acteurs publics que privés. Le récit sur la ville, qui résulte de ces démonstrateurs urbains, risque d’aplatir la conception phénoménologique de l’espace public : tout en cherchant à atteindre une approche qualitative, il en résulte que l’emploi des objets et des logiques du numérique pour le réaménagement urbain peut reconduire, non sans controverses, à un nouveau fonctionnalisme humaniste, qui réduit souvent la présence humaine en ville à des catégories génériques, rigides et préconçues.

ˆ

À la recherche des points-clefs de Gilbert Simondon autour d’un système d’information géographique

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Stephan Kowal le 31/12/2018 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le sujet principal de cet article est le développement du Système d’information géographique du Canada à partir de 1962, un exemple du début de l’histoire de la numérisation des espaces, qui permettait de numériser des informations spatiales en combinant des informations statistiques et des documents cartographiques, spécifiquement dans le but d’aider à la prise de décision dans la planification du territoire. La recherche revisite le contexte politique et économique menant au développement du premier système de ce type autour du programme gouvernemental pour l’inventaire des terres du Canada, le Canada Land Inventory (CLI), issu de la Loi sur la remise en valeur et l’aménagement des terres agricoles (ARDA) puis de sa modification pour inclure tout l’aménagement rural.
C’est la nature cartographique de ce système développé au Canada et le transfert de cartes dessinées à la main dans un format numérique, par l’entremise du système binaire, qui fournissent de nouvelles idées sur des ch...

ˆ

Matérialités instables, Temporalités complexes

CRAUP - Les Cahiers de la recherche architectur… par Emmanuel Doutriaux le 31/12/2018 à 01:00:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Il est ici traité de la conception du projet – sur l’usage des outils collaboratifs de modélisation –, en partant de l’expérience de l’agence d’architecture de Philippe Gazeau, qui aura vécu le passage du travail à la main, à la Cao, et au Bim. « Si avec cet environnement tu gagnes du temps, tu en donnes aussi davantage – confient les architectes ». Ce hiatus apparent est ici questionné. Quand d’une part, à force d’être sujet à information amont, le projet aurait tendance à déserter sa nature flottante de cosa mentale, pour basculer très vite dans des formalisations triviales, d’un autre point de vue, l’accroissement des données et l’interopérabilité des formats permettraient, en engageant le projet dans le champ de simulations infinies, à surseoir à toute stabilité objective. Comment penser ces temporalités antagonistes ? Que dire des états matériels auxquelles elles engagent ?