Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho…

Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

POPSU métropoles Strasbourg 2 : Espaces, époques et dimensions des interfaces ville/port

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 21/11/2019 à 16:16:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Vendredi 29 novembre 2019
13H40 - 18H

POPSU métropoles Strasbourg 2 : Espaces, époques et dimensions des interfaces ville/port

La question portuaire est devenue une clé importante de compréhension et d’organisation du devenir métropolitain strasbourgeois.

Largement ouverte sur le Rhin, la Métropole des Deux-Rives redécouvre pas à pas un port qui, inévitablement rattrapé par la ville, doit renouer peu à peu avec ses caractères urbains. De cette configuration singulière, il résulte une multitude d’imbrications des systèmes portuaires et urbains, dont les interfaces sont autant partagées que discutées.
Au-delà des seules dimensions politiques et administratives, de quelles façons les territoires, les réseaux et les fonctions portuaires opèrent-t-ils comme médiums de connexions et de solidarités entre la ville et son (ses) hinterland(s) ?
Ce réseau interactionnel procède-t-il de façon équilibrée ; peut-il être amplifié, faire sens et référence pour orienter la construction métropolitaine ? Pointe-t-il a contrario des risques de ruptures et de conflits interterritoriaux ?
Le groupement de recherche, en collaboration avec l’Eurométropole de Strasbourg, vous invite au Séminaire #2 popSU métropole pour discuter des interfaces de la ville portuaire et en documenter la spatialisation autour d’un Atlas de la métropole portuaire et fluviale strasbourgeoise en cours d’élaboration.
Co-construit en SIG et partagé à terme par l’ensemble des acteurs de la plateforme POPSU, ce fond cartographique multi-thématique est le fruit d’un vaste travail de partage, de confrontation et de décloisonnement de données uniquement disponibles aujourd’hui en silo. Ouvert aux enrichissements ultérieurs, l’Atlas aidera à interroger la portée interactionnelle de la question portuaire aux échelles locales, régionales et transfrontalières.

Teléchargez le programme

ˆ

Colloque : La plastique dans la conception architecturale

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 18/07/2019 à 11:04:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mercredi 15 janvier 2020
9H - 17H

Colloque : La plastique dans la conception architecturale

De nombreux facteurs peuvent déterminer ou influencer le projet architectural. Ce colloque sera consacré à l’analyse des éléments qui participent à l’élaboration de la plastique architecturale et qui se manifestent lors du processus de conception. Pour une même commande, plusieurs propositions formelles seront soumises par différents architectes. Cette multitude de formes ou de concepts, renvoient aux différents paramètres qui concourent à la conception. Ces facteurs peuvent être introspectifs, subjectifs mais aussi extérieurs : une réponse à une problématique. On cite par exemple la résolution de problèmes en lien avec l’environnement, l’urbanisme, la société, l’histoire, etc... Ainsi ce colloque aura pour objectif de révéler l’influence des facteurs intérieurs (subjectifs, sensibles, spirituels, expérientiels) et extérieurs (géographique, climatique, social, urbain, techniques, historiques, etc.) sur la conception et la plastique architecturale.
Différents axes de réflexion et thématiques seront abordés à travers ce colloque :
• Le choix des matériaux est un paramètre essentiel qui affecte la plastique architecturale. Le choix des matériaux résulte de différents facteurs : structurels, écologiques, climatiques, esthétiques, historiques, symboliques, temporels, spirituels, poétiques, etc.

• Le milieu, le lieu et l’environnement sont également des éléments qui peuvent déterminer la plastique architecturale, qu’ils soient climatiques ou géographiques (milieu alpin, aquatique, désertique, etc.). En effet, la forme architecturale est influencée par son contexte afin de mieux s’intégrer dans le paysage et s’y adapter. Elle répond donc à une esthétique différente des bâtiments au sol ou établis dans les climats tempérés que nous connaissons. • Enfin la troisième thématique développée lors de ce colloque concernera les expériences et les éléments d’ordre sensible, subjectif qui orientent et influencent le concepteur dans ses choix plastiques.

Direction scientitifique

• Franck GUÊNÉ, maitre de conférence INSA - Laboratoire AMUP (EA7309)
• Daniel PAYOT, HDR - Laboratoire ACCRA (EA3402)
• Alexandra PIGNOL, professeure ENSA - Laboratoire AMUP (EA7309)
• Laurent REYNÈS, professeur INSA, HDR - Laboratoire AMUP (EA7309)

Comité d’organisation

• Béranger BÉGIN, doctorant - Laboratoire AMUP (EA7309)
• Séphora LOAIZA ZULUAGA, doctorante - Laboratoire AMUP (EA7309)
• Laurent REYNÈS, professeur INSA, HDR - Laboratoire AMUP (EA7309)
• Oliver SALEEBY, doctorant - Laboratoire AMUP (EA7309)

 

 

http://amup.strasbourg.archi.fr/sites/default/files/fichiers_joints/programme_-_colloque_insa_strasbourg_2020.pdf
ˆ

POPSU Métropoles Strasbourg 1 : Strasbourg, du port au système métropolitain portuaire ?

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 13/05/2019 à 17:03:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mercredi 15 mai 2019
10H-18H

POPSU Métropoles Strasbourg 1 : Strasbourg, du port au système métropolitain portuaire ?

Désormais campée sur le Rhin, Strasbourg métropole des Deux-Rives va aujourd’hui à la rencontre de son port et « se jette à l’eau ».

Pourtant, le système portuaire strasbourgeois n’est-il pas paradoxalement en train de se « noyer », victime d’une déconnexion accélérée avec son territoire : entraves et isolement des sites portuaires, rejets des fonctions portuaires traditionnelles ? Vers quelles nouvelles réciprocités peut-on (ré)orienter cet apparent désir de rencontre ville/port ? Qu’est-ce que la métropolisation fait au port ? Qu’est que le port fait à la métropolisation ? Le nécessaire passage de la notion de port-site à celle de port-réseau invite aux hypothèses suivantes :

D’une part, la question portuaire semble être devenue une clé importante de compréhension et d’organisation du devenir métropolitain strasbourgeois.

D’autre part, la réinterprétation du grand paysage (l’eau et sa confluence) et de sa gestion (la fluvialité) s’établissent aujourd’hui comme constitutives du projet métropolitain strasbourgeois.

Les laboratoires AMUP, LIVE, MRTE et l’Association de Prospective Rhénane, en collaboration avec l’Eurométropole de Strasbourg, vous invitent au Séminaire #1 POPSU métropole, une table-ronde des acteurs pour réfléchir aux diverses dimensions métropolitaines des fonctions portuaires et à leurs combinaisons : logistique et dimensions circulatoire, métabolisme et dimension productive et durable, toile des voies navigables et dimension territoriale, gouvernance métropolitaine et dimension politique.

 

ˆ

Mise en place d'un processus pluri-annuel de développement urbain inspiré du modèle allemand des IBA, au sein de l'agglomération strasbourgeoise

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 25/04/2019 à 09:49:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mise en place d'un processus pluri-annuel de développement urbain inspiré du modèle allemand des IBA, au sein de l'agglomération strasbourgeoise

Directeur : Denis Bocquet, Professeur ENSAS, Laboratoire AMUP, ED SHS-PE, Université de Strasbourg
Thèse co-financée par contrat doctoral du Ministère de la culture et par le CAUE du Bas-Rhin

Doctorant: 
Direction de thèse: 
ˆ

Recherche – Développement – Innovation. Les conditions de mise en œuvre d’une politique publique de l’architecture à travers l’analyse organisationnelle des agences d’architecture

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 25/04/2019 à 09:45:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Recherche – Développement – Innovation. Les conditions de mise en œuvre d’une politique publique de l’architecture à travers l’analyse organisationnelle des agences d’architecture

Directrice: Hélène Vacher, Professeur au Laboratoire LHAC (ENSA Nancy), Ecole Doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel, Université de Lorraine
Co-directeur: Frédéric Rossano, Maître de conférences ENSAS, Laboratoire AMUP, Ecole Doctorale Sciences Humaines et Sociales - Perspectives Européennes, Université de Strasbourg.
Thèse financée par un contrat doctoral du Ministère de la culture

Doctorant: 
ˆ

Gouvernance urbaine et participation citoyenne à l'ère du numérique. Vers une ville OpenSource ?

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 25/04/2019 à 09:38:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Gouvernance urbaine et participation citoyenne à l'ère du numérique. Vers une ville OpenSource ?

Doctorant: 
Direction de thèse: 
ˆ

Avis de soutenance de thèse Ali Mahfoud et Marie-Christine WELSCH

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 18/09/2018 à 15:37:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Jeudi 20 septembre 2018

Avis de soutenance de thèse Ali Mahfoud et Marie-Christine WELSCH

Le 20/09

Salle 601, ENSA Strasbourg

9H - M. Ali Mahfoud

L'expérimentation architecturale des gares en Europe - Interaction entre image, usage et technique
Mots clefs : Gare ferroviaire, gare TGV, Grande Vitesse, aménagement urbain, quartier gare.

Sous la direction de : Mme. Cristiana MAZZONI, Professeur, ENSA de Strasbourg         
RAPPORTEURS :
M. Yannis TSIOMIS, Professeur, Directeur d’études EHESS
M. Jian ZHUO, Professeur, Université de Tongji, Shanghai

AUTRES MEMBRES DU JURY :
M. Denis BOCQUET, Professeur, ENSA Strasbourg

Résumé :

La gare est une charnière entre les techniques liées aux transports et les lieux qu’elle dessert. Elle profite aujourd’hui de son image pour marquer des nouveaux symboles dans la ville tout en assurant la qualité et l’originalité de ses espaces pour s’adapter à l’évolution des modes de vie, des temporalités et des mobilités urbaines.
Les villes européennes sont à nouveau perçues à partir de leur gare. Compte-tenu de leur taille et de leur organisation spatiale, ainsi que de la complexité des rapports qu’elles instaurent avec les quartiers environnants, les gares européennes d’aujourd’hui sont á considérer comme des lieux à fort potentiel expérimental qui reflètent à la fois les avancées techniques et leur traduction dans des espaces de qualité.
Cette étude se centralise autour de la question de l’« Europe de la grande vitesse » et des exemples innovants et intéressants des nouveaux bâtiments qui la symbolisent. Elle vise à comprendre les programmes les plus innovants en termes d’interaction entre technique, image et usage. Quelles sont donc les leçons de leur histoire et comment les gares sont-elles intégrées dans leurs contextes urbains ? Et aussi quelles techniques et programmes architecturaux pourraient être les plus adaptés à la prochaine évolution des transports pour les pays qui n’ont pas encore investi dans les réseaux ferrés ?

 

14H30 - Marie-Christine WELSCH

Entre ville et mobilité. Perception du mouvement et conception du paysage urbain
Sous la direction de : Mme. Cristiana MAZZONI, Professeur, ENSA de Strasbourg         
RAPPORTEURS :
M. Yannis TSIOMIS, Professeur, Directeur d’études EHESS
M. Jian ZHUO, Professeur, Université de Tongji, Shanghai

AUTRES MEMBRES DU JURY :
Mme Valérie LEBOIS, Maître de conférences, ENSAS
Mme Jin GAN, Department of Urban Planning, College of Architecture and Urban Planning, Tongji University

Résumé

A l’heure de la mondialisation, auteure d’une croissance sans limites des métropoles, la « mobilité » devient fer de lance ou symptôme de notre société. Le regard que nous avons porté sur elle s’appuie sur l’analyse des discours et théories centrés sur cet objet, sur le croisement des grilles de lecture propres à la discipline architecturale ou sur les références qui ont retenu l’attention de la communauté des chercheurs en architecture ces dernières années (depuis les années 2000), ainsi que sur l’observation de terrain dans une perspective comparative. Dans ce contexte, cette thèse interroge les interrelations structurantes entre mobilité et espace public au prisme des phénomènes de métropolisation. L’espace public est questionné à travers une approche morphodynamique fondée sur la primauté du mouvement et faisant de la mobilité son nouveau cadre conceptuel. Cela revient à considérer la notion de spatialité selon trois rapports – abstrait-concret (« espace-substance »), scalaire-métrique (espace topologique), localisation-mouvement (espace de perception) – qui se déclinent en trois dimensions spatiales : l’espace-lieu, l’espace-liaison, l’espace-étendue. A travers cette proposition de lecture de l’espace émerge une redéfinition dynamique des catégorisations spatiales - jusqu’à présent fondées sur la typomorphologie - à partir d’une approche morphodynamique, c’est-à-dire qui tient compte des rapports entre les forces, les mouvements et les formes. Les modèles de représentation des métropoles sont ainsi requestionnés, au même titre que les dynamiques métropolitaines actuelles. Ce cadre théorique s’appuie sur l’hypothèse que si de prime abord les ancrages semblent traqués ils restent le socle de la mobilité, qui appliquée à l’espace urbain devient un vecteur de métropolisation au coeur d’un jeu d’organisation spatiale entre le local et le global. Il promeut un retour à l’échelle du piéton en réponse au paradoxe des modalités de déplacement dans les métropoles du XXIe siècle et met en évidence que pour aller plus vite et relier entre eux plusieurs points stratégiques, voire plusieurs noeuds métropolitains, il faut pouvoir introduire la lenteur. Le modèle de la « ville des courtes distances » apparaît alors comme une nouvelle dynamique organisationnelle de l’espace métropolitain, notamment à travers la maîtrise des distances, le renforcement de la mixité urbaine et la multipolarité. Cette thèse explore et identifie l’espace métropolitain des courtes distances dans un cadre franco-chinois à travers les cas de Strasbourg et Shanghai.

ˆ

Séminaire international : Tourisme et mobilités

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 11/07/2018 à 16:56:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Jeudi 12 juillet 2018

Séminaire international : Tourisme et mobilités

Les 12 et 13 juillet

A l'ENSA Versailles

Entrée libre

Le troisième séminaire de recherche internationale se tiendra les 12 et 13 juillet prochains à l'ENSA Versailles sur les thématiques du tourisme et des mobilités. Ce séminaire est organisé en collaboration avec La chaire Franco-Chinoise et le laboratoire AMUP.

Toutes les informations.

Résumé (anglais) :

Nowadays, the relationship between tourism and mobility seems torn between two opposite views: on one side, it is seen as a perverse effect of globalization, generating an “impossible voyage" by favouring consumerist tourism (Augé, 1997); on the other, it appears as an opportunity to rethink the everyday life of territories which, through the eyes of travellers, become territories of voyage. Either way, the meeting between high speed and slow mobility induces new ways to perceive, practice and redesign cities and territories of tourism. This Seminar seeks to question the link between tourism and mobility through the lens of this renewal by exploring a wider range of possible inflections, between its positive and negative connotations.

 

 

 

ˆ

Avis de soutenance de thèse de Mme Lang FAN

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 22/06/2018 à 11:58:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Mardi 26 juin 2018

Avis de soutenance de thèse de Mme Lang FAN

le mardi 26 juin à 13h30

ENSAS - Salle F- 601 - 6ème étage

Soutenance de thèse de Mme Lang Fan

Titre de la thèse
Les relations de voisinage dans la métropole asiatique d’aujourd’hui.
Types d’habitat et perspectives de cohabitation au prisme de la notion d’« harmonie » à Shanghai

Le jury est composé :
M. Yannis TSIOMIS, Professeur émérite EHESS – Ecole des Hautes études en sciences sociales, rapporteur
M. ZHUO Jian, Professeur Université de Tongji (Shanghai) directeur du Ph.D, IDAUP, International Doctorate in Architecture and Urban Planning, Université de Ferrare, rapporteur
Mme Valérie LEBOIS, Maître de Conférences ENSAS, Psychosociologue, Docteur en architecture, membre du jury
M. Frédéric ROSSANO, Maître de Conférences ENSAS, Paysagiste dplg, Dr. sc. ETH Zürich, directeur de l'AMUP, membre du jury
M. René TABOURET, Professeur émérite ENSAS, membre du jury

Résumé (français)
La thèse se focalise sur les relations sociales de la vie contemporaine liée à l’habitat dans la grande métropole chinoise, tout en visant à questionner la notion d’ « espaces de voisinage », qui gère les frontières entre les individus et les groupes, à travers une analyse socio-spatiale et architecturale. Notre attention est portée sur l’époque contemporaine, où la construction des tours résidentielles s’affirme rapidement, la tour devenant le type architectural dominant de l’urbanisation chinoise. La verticalité typologique et architecturale des tours résidentielles affirme un changement spatial fondamental, par rapport aux anciens types d’habitation. Notre étude sur les rapports/liens entre l’évolution des espaces intermédiaires de l’habitat et la mutation des relations de voisinage se déroule dans les contextes du développement urbain de Shanghai au cours du XXe siècle, sous les angles socio-politique, culturel et architectural. La recherche propose une analyse des relations de voisinage dans deux types historiques de bâtiments d’habitation, le lilong et le gonfang, et les compare  ensuite à l’état actuel des relations sociales dans les quartiers de tours d’habitation. La notion d’« harmonie », issue de la pensée philosophique de la société traditionnelle chinoise, est introduite comme nouveau vecteur à travers lequel analyser les nouvelles relations de voisinage. Cette notion permet de tisser une continuité entre l’importance des valeurs sociales de la société traditionnelle, leur sens dans la société actuelle et leur projection vers des formes de vivre ensemble liées à la société future.

(anglais)
The thesis focuses on the social relations of contemporary life linked to housing in this major Chinese metropolis. Through a socio-spatial and architectural analysis, the thesis aims to question the notion of "neighbourhood spaces" that governs the borders between individuals and groups. Our attention is focused on the contemporary era, during which the construction of residential towers has rapidly asserted itself, the tower becoming the dominant architectural style of Chinese urbanization. The typological and architectural verticality of the residential towers affirms a fundamental spatial change compared to the old types of housing. Our study on the relations/links between the evolution of the intermediate spaces of housing and the mutation of neighbourhood relations takes place in the contexts of Shanghai's urban development during the 20th century, from the socio-political, cultural and architectural perspectives. The research proposes an analysis of neighbourhood relations in two historical types of residential buildings, the lilong and the gonfang, and then compares them with the current state of social relations in high-rise residential neighbourhoods. The notion of "harmony", stemming from the philosophical thinking of traditional Chinese society, is introduced as a new vector through which to analyse new neighbourhood relations. This notion makes it possible to weave a thread of continuity between the importance of the social values of traditional society, their meaning in today's society and their projection towards forms of living together linked to the future society.
 

ˆ

Séminaire annuel "sur l'herbe" de l'AMUP

AMUP - Architecture, Morphologie/Morpho… par florian le 23/05/2018 à 17:31:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Lundi 28 mai 2018

Séminaire annuel "sur l'herbe" de l'AMUP

Le 28 mai - 8h50

Rendez-vous à l'ENSAS à 8h50 et départ pour la maison de l'eau et de la rivière de Frohmul.

Programme de la journée :

MATIN Plénière à partir de 10h30
- programmes de recherches achevés, en cours et annoncés
- recherches doctorales en cours et en préparation : les doctorants présentent leur recherche (5-10 minutes chacun de présentation maximum)
- colloques, séminaires, agenda du 2d semestre
- budget 2018
- participation  de l’AMUP à  l'Appel à Manifestation d’Intérêt "Filières d'Avenir Region Architecture” : résultat, perspectives
- relations avec l’école doctorale

PAUSE Déjeuner à 13h - départ pour le restaurant le Lavoir (à Frohmul) accessible à pied - 15 minutes maxi

APRÈS MIDI

Ateliers (2 ou 3 ateliers selon choix des thèmes et/ou regroupement de thèmes)
- réflexion autour des axes et des thématiques >> mise en relation des travaux en cours (programme de recherche, réseaux thématiques - partenariats,… ) >> réflexion / échanges sur une méthode pour un "plan d'action" pour anticiper et répondre à des appels à projets (nationaux, régionaux, européens, en réseau… )
- retour sur l'étude sur la recherche et l'innovation en agence (étude réalisée par Mélanie Guénot dans le cadre d'une mission à l'échelle de la région Grand Est et réflexions sur l'accompagnement  des thèses  
- visions prospectives & stratégiques : quelles thématiques, quels questionnement pour la recherche à venir ? quelles sources de financements, quels partenariats, quelles échelles de travail (GE, FR, EU, …)
- autres … à vous de compléter !
Restitution des Ateliers à 17h

COLLATION Apéritive à 18h30
Départ de la Maison de l'Eau à 19h30 / 20h au plus tard