Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

HAL-TEL - Architecture, aménagement de …

HAL : Dernières publications Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

[tel-02394110] La réception des modèles urbains dans la pratique urbanistique : une entrée par les références en situation de conception

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 05/12/2019 à 02:39:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Depuis une vingtaine d’années, les discours promotionnels en urbanisme attribuent à un nombre croissant de lieux et de processus le statut de modèles à suivre ou de bonnes pratiques. Cette thèse vise à comprendre comment les acteurs opérationnels réceptionnent et utilisent ces modèles lorsqu’ils conçoivent d’autres projets urbains. L’approche construite vise à suivre les acteurs au plus près de leurs pratiques opérationnelles. Pour ce faire, la notion de « modèle » est mise de côté le temps de l’analyse pour lui préférer celle de « référence » dont la définition prend une dimension méthodologique. Une référence est la représentation d’un objet utilisée dans une situation autre que celle dans laquelle il a été élaboré. Tout objet (idée, image, ou texte) peut devenir une référence, mais il ne le devient qu’à partir du moment où sa représentation est citée dans une autre situation. La notion de référence est étudiée dans le cadre de situations de conception, les moments au cours desquels les acteurs réfléchissent, discutent, se projettent seuls ou à plusieurs, et prennent des décisions pour la transformation des usages d’un espace. Deux méthodes sont utilisées. Une méthode par entretiens semi-directifs auprès de 30 acteurs opérationnels d’origines variées vise à comprendre la façon dont ces derniers se représentent leurs usages des références. Une méthode d’observation circonscrite de quatre situations de conception au cours desquelles les acteurs sont en train d’élaborer des plans directeurs permet de suivre les usages des références dans des projets en train d’être conçus. Les observations et entretiens réalisés en France et dans l’Oregon aux États-Unis, se complètent et se rejoignent, permettent de découvrir des constantes concernant les usages de références et de redéfinir la notion. Les références sont, au sein d’une grande diversité, urbaines, ancrées et locales. Elles sont utilisées à des fins multiples, aussi bien pour communiquer dans un groupe et y négocier sa place, que pour la forme d’un plan directeur, pour lire un contexte, et pour évaluer des propositions de transformation d’un espace. Cette approche permet d’obtenir une lecture fine de l’usage des références en situation de conception, lecture importante pour le débat actuel de la fabrique de la ville concernant les modèles urbains. En situation, il n’y a pas un modèle mais une multitude de références qui sont citées, mentionnées, analysées ; et chaque plan est le résultat d’un travail articulant le contexte et ces objets cités, des projets, des espaces existants, des formes et objets génériques, et des théories
ˆ

[tel-02388498] L'arc dans les constructions haut-médiévales des régions nord occidentales du pourtour méditerranéen : étude d'historiographie et d'histoire de l'architecture

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 04/12/2019 à 15:56:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

L’étude présentée ici a pour but d’analyser la manière d’utiliser l’arc outrepassé, en plan et en élévation, et l’arc en retrait sur ses piliers, dans une région et dans un temps pragmatiquement défini du monde méditerranéen particulièrement riche en éléments architecturaux de ce type. L’arc en retrait n’est pas inconnu dans la recherche mais, faute d’identification précise et donc de terminologie adaptée, il a été confondu avec l’arc outrepassé sous des dénominations différentes. Faisant l’objet de diverses théories dans l’historiographie, ces deux types d’arcs ont été utilisés comme arguments majeurs dans la datation et dans la filiation stylistique des édifices dans lesquels ils se trouvent. L’objectif de cette approche consiste à confronter ces courants historiographiques, inscrivant un monument donné comme relevant du monde wisigothique, mozarabe ou carolingienne, à l’analyse des monuments in situ dans les régions catalano-roussillonnaises et languedociennes où ces formes présentent une concentration considérable. Dans ces théories tenaces, souvent assimilables à des idées reçues sans discernement, l’abbaye de Saint-Michel de Cuxa a occupé une place particulière de sorte que son attribution s’est répercutée sur de nombreux édifices, surtout des chapelles rurales, gravitant dans son orbite. Les monuments situés sur les deux versants des Pyrénées possédant ces formes en élévation ou dans la planimétrie constituent un corpus de 98 édifices. Ils ne révèlent pas seulement une certaine uniformité pour l’ensemble du territoire mais, au-delà, permettent également de définir des microrégions homogènes. L’étude de ce territoire est intégrée dans une analyse historiographique plus vaste de ces deux types d’arcs qui cherche la réponse à leur origine, à leur propagation géographique au fil de temps et présente les différentes réflexions sur la raison d’être de leur emploi. A côté des théories pragmatiques qui considèrent ces formes comme des procédés techniques offrant des avantages constructifs et des mesures techniques qui cherchent à établir une typologie séparant les arcs de différentes époques et de différentes aires géographiques, une attention particulière est apportée aux dimensions idéologiques, liturgiques et symboliques liées à ces tracés.
ˆ

[tel-02388498] L'arc dans les constructions haut-médiévales des régions nord occidentales du pourtour méditerranéen : étude d'historiographie et d'histoire de l'architecture

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 04/12/2019 à 15:56:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

L’étude présentée ici a pour but d’analyser la manière d’utiliser l’arc outrepassé, en plan et en élévation, et l’arc en retrait sur ses piliers, dans une région et dans un temps pragmatiquement défini du monde méditerranéen particulièrement riche en éléments architecturaux de ce type. L’arc en retrait n’est pas inconnu dans la recherche mais, faute d’identification précise et donc de terminologie adaptée, il a été confondu avec l’arc outrepassé sous des dénominations différentes. Faisant l’objet de diverses théories dans l’historiographie, ces deux types d’arcs ont été utilisés comme arguments majeurs dans la datation et dans la filiation stylistique des édifices dans lesquels ils se trouvent. L’objectif de cette approche consiste à confronter ces courants historiographiques, inscrivant un monument donné comme relevant du monde wisigothique, mozarabe ou carolingienne, à l’analyse des monuments in situ dans les régions catalano-roussillonnaises et languedociennes où ces formes présentent une concentration considérable. Dans ces théories tenaces, souvent assimilables à des idées reçues sans discernement, l’abbaye de Saint-Michel de Cuxa a occupé une place particulière de sorte que son attribution s’est répercutée sur de nombreux édifices, surtout des chapelles rurales, gravitant dans son orbite. Les monuments situés sur les deux versants des Pyrénées possédant ces formes en élévation ou dans la planimétrie constituent un corpus de 98 édifices. Ils ne révèlent pas seulement une certaine uniformité pour l’ensemble du territoire mais, au-delà, permettent également de définir des microrégions homogènes. L’étude de ce territoire est intégrée dans une analyse historiographique plus vaste de ces deux types d’arcs qui cherche la réponse à leur origine, à leur propagation géographique au fil de temps et présente les différentes réflexions sur la raison d’être de leur emploi. A côté des théories pragmatiques qui considèrent ces formes comme des procédés techniques offrant des avantages constructifs et des mesures techniques qui cherchent à établir une typologie séparant les arcs de différentes époques et de différentes aires géographiques, une attention particulière est apportée aux dimensions idéologiques, liturgiques et symboliques liées à ces tracés.
ˆ

[tel-02043934] Analyse du dispositif info-communicationnel formé par un réseau social d'entreprise : quelle communication, pour quel travail ?

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 02/12/2019 à 13:48:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Envisageant le réseau social d’entreprise comme un dispositif info-communicationnel hybride, cette thèse vise à saisir les différents discours qui le traversent, dans une position critique du modèle managérial qui est supposé mener à son intégration dans les organisations. Ce dispositif étant situé dans un contexte professionnel, la recherche menée réinterroge également la notion d’activité à l’aune de la représentation du réseau social d’entreprise en tant que nouvel outil collaboratif et de gestion des connaissances. Afin d’observer et de comprendre les interactions qui ont cours entre les différents éléments de ce dispositif, une méthodologie plurielle, essentiellement qualitative, a été mise en place. Celle-ci a permis de recueillir, examiner et rapprocher à la fois des publications, des entretiens (individuels et collectif) et des écrits d’écran, par une analyse discursive et sémiotique. Car l’une des particularités de ce dispositif est qu’il semble véhiculer un certain nombre de contradictions, voire provoquer des paradoxes pragmatiques, du fait notamment que son principal mécanisme repose sur une visibilité permanente
ˆ

[tel-02273213] Reconstructions et restaurations des monuments en bois. Les techniques traditionnelles du Japon face aux enjeux de la modernisation, de la construction du sanctuaire de Heian à Kyōto (1894) à

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 26/11/2019 à 12:04:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cette recherche entend aborder la question de l’authenticité à travers les pratiques de restauration liées au patrimoine architectural au Japon avec pour principal objet d’étude, des bâtiments traditionnels en bois en cours de restauration. Une des particularités des techniques relatives à la transmission de l’architecture au Japon est certainement le démontage périodique des édifices. Cette impermanence constructive tire ses origines de conditions climatiques difficiles, de spécificités liées à l’architecture en bois, ou encore de pratiques religieuses ancestrales, comme la reconstruction périodique de certains sanctuaires shintō. Dans la notion de « reconstruction », il y a l’idée de bâtir « à nouveau » ce qui a été détruit, de rétablir, de reproduire, de redonner une forme primitive à une structure ou à un édifice à partir d’éléments fragmentaires (vestiges, sources épigraphiques, etc.). Cela suppose la mise en présence d’un objet nouveau – à la matérialité inédite – avec l’idée de refaire « une fois encore » quelque chose qui a, jadis, eu une existence. Cette définition nous invite à considérer la possible coexistence de différentes pratiques et différents niveaux de reconstruction. La « reconstruction - restitution » est souvent invoquée pour retrouver des savoir-faire manquants. Pour de nombreux spécialistes, la pratique de la restauration par désassemblage (et, par la suite, de la reconstruction) agirait comme une synthèse de techniques et de théories apparentées à l’architecture traditionnelle. L’objectif de cette recherche est d’étudier différents cas de bâtiments reconstruits et les pratiques qui les animent.
ˆ

[tel-02090508] Traffic congestion and pollution regulations in polycentric cities

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 22/11/2019 à 17:08:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Urbanization in developed and developing countries has major drawbacks regarding air pollution, Greenhouse Gas (GHG) emissions and congestion externalities due to transport in car-based cities. In this thesis, we study the effects of urban design on pollution, congestion, traveled distances and welfare. We build a theoretical model of residential choices with pollution and congestion externalities arising from commuting, where the location of jobs within the city is endogenous. Finally we collect data from French metropolitan areas to conduct an empirical analysis of spatial determinants of commuting time and distances. This thesis highlights the need of a cautious approach to implement some urban policies that would guarantee a sustainable development of a city. A polycentric city may be a desirable city or not depending on the (i) accessibility of workplaces, (ii) the quality of road infrastructure (high speed), (iii) the employment density and (iv) the distribution of population and workplaces in cities. This thesis also demonstrates the significant role of the housing demand on urban structure when the latter is endogenous in a context of unpriced transport congestion. Some urban densification project might reconsider and quantify the negative externalities (congestion and pollution) which arise when the population grows within any city. These externalities are indirect costs due to the adjustment of the housing and transport demand in the long run.
ˆ

[tel-02367065] La maison du cyborg. Apprendre, transmettre, habiter un monde numérique.

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 22/11/2019 à 02:37:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Le contexte numérique, à comprendre dans sa double dimension technique et culturelle, produit des nouvelles relations au savoir ; la tradition « livresque » de transmission d’un contenu explicite laisse place à un régime documentaire revalorisant la capacité de l’usager à se saisir d’un système inachevé. Les architectures conçues pour l’apprentissage sont, dans ce contexte, remises en question. Une analyse des relations entre architecture et informatique dans les dernières décennies apporte des éléments de compréhension : l’architecture a été prise comme modèle pour construire l’environnement informatique et, au-delà des emprunts sémantiques, c’est sa responsabilité – la prise en charge de la mémoire – qui semble avoir été déplacée vers l’(architecture) informatique. Le modèle du « théâtre de la mémoire », immobilisant son occupant pour lui donner à voir une signification prédéterminée du monde, s’est alors vu concurrencé par d’autres pensées organisant le déplacement et l’apprentissage. Mais cette grille de lecture est insuffisante, et la problématique est à reformuler dans le cadre proposé par Alan Turing. Le modèle computationnel, mis en relation avec le système logique de Ludwig Wittgenstein, produit des relations renégociées entre calcul et pensée, entre humain et machine. Dans un monde co-occupé par des machines apprenantes, les pratiques de l'apprentissage sont reformulées dans un rapport renouvelé entre un modèle et son usage. Surtout, le déplacement numérique de la notion de signification – de l’explicite vers l’implicite – pourrait constituer alors une fondation pour proposer quelques hypothèses constitutives d’une pensée numérique de l’architecture.
ˆ

[tel-02362485] Exploration de la pédagogie du studio de projet d'architecture : Effet de l'écosystème de représentations du projet sur la situation de la session critique

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 21/11/2019 à 16:30:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La thèse porte sur à la pédagogie en studio de projet dans les écoles d’architecture. Le studio de projet est le lieu d’apprentissage de la conception architecturale et il est au cœur de la formation en architecture. Les sessions critiques hebdomadaires sont un moment d’échange entre enseignants et étudiants, où ces derniers ont l’occasion d’avoir un retour d’expert sur l’avancement de leur projet d’architecture. L’activité de conception est à la fois l’objet d’apprentissage et la manière d’apprendre lors des sessions critiques. Nous définissons cette activité comme pratique réflexive mentorée. Le support de cette pratique réflexive mentorée est l’ensemble des représentations de projet apportées par l’étudiant lors de la critique que nous appelons écosystème de représentations. La recherche étudie l’effet d’une modification de l’écosystème de représentations sur la pratique réflexive mentorée. Nous avons analysé quatre écosystèmes de représentations différents : traditionnel sur table comprenant des plans, coupes et maquettes d’étude ; maquette grande échelle ; Hyve-3D et Studio Collaboratif Distant. Nous avons utilisé la méthode d’analyse de protocoles vidéo pour étudier l’engagement des participants pendant la critique, leurs collaborations, et leurs manipulations des représentations du projet en fonction de l’écosystème de représentations utilisé. En nous basant sur ces résultats, nous proposons le développement d’un scénario pédagogique intégrant CORAULIS, la nouvelle plateforme immersive de l’Ensa Nantes.
ˆ

[tel-01988658] Adapting buildings heating and cooling power need models at the district scale

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 20/11/2019 à 04:22:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

District-scale building energy models are generally simplified to cope with a lack of data and to reduce computational cost. However, the impacts of these simplifications on model accuracy are not systematically studied, particularly when considering power demand. The present manuscript introduces a methodology to determine the suitability of any simplifications, notably those at the district scale, and considering the power demand. This methodology was applied to usual simplifications of the building envelope model thanks to a specific platform developed in the frame of this thesis. This platform enables automatically generating and simulating building energy models with different modelling levels of detail from geographical information systems. The parallelisation of the building energy simulations was notably implemented at the district scale in order to benefit from the model structure and to efficiently reduce the computational duration. The definition of indicators related to specific simulation objectives appears to be a necessary step when focusing on power demand. The results show a higher sensitivity to simplifications of the power demand than the annual energy consumption. These effects are quantified and physically analysed. The district-scale ability to attenuate the impacts of simplifications and to integrate statistical sources of data were demonstrated. The resulting quantification of the impacts of the simplifications made it possible to guide the adaptations of models to the simulation objectives and to the technical constraints. Such contribution aims to increase the efficiency and to favour the development of city-scale energy simulations, which are particularly needed to cope with future challenges.
ˆ

[tel-02020281] Entre valeur affective et valeur d'usage, quel avenir pour les églises paroissiales françaises ? : La région urbaine Lyon Saint-Etienne interrogée par le référentiel du

HAL-TEL - Architecture, aménagement de … le 20/11/2019 à 04:12:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Since the beginning of the 21st century, the future of religious heritage has provoked consideration within the fields of law, history, architecture and heritage. The origin of this problem is explained both by the decline in traditional worship practices, essentially Catholic in France, from the 1960s onwards, and by the Church’s lack of human and financial resources, which has resulted in the appearance of veritable "religious desert". This process, related to society’s secularisation, is expected to increase because of the likelihood of these two factors intensifying. If convents, monasteries, seminaries and other Catholic religious buildings have already been affected by this phenomenon, parish church buildings are now in turn losing their original function. Quebec has also experienced this phenomenon, but its historical and legal contexts have accelerated the transformation of churches which in turn resulted in the establishment of a "churches Plan" aiming at preserving church buildings by converting them.In this thesis, that pioneering programme is used in relation to the Lyons Saint-Etienne urban area, as a lens through which to read the French situation and as a tool for generating methods adapted to its specific context.The first part summarises the specific heritage and legal knowledge bases from Quebec and France concerning their parish churches, which is necessary for understanding the two contexts. The second part is an observational study, which defines the territory and creates an inventory of the corpus of research. We first provide an inventory of 429 parish churches within the territory studied here. From an analysis of their transformations, we propose three major typologies ("historical", "19th-century" and "20 h-century " churches), Using the cases of church conversions in ou corpus, we analyse the degree of compatibility between their previous worship use and their new uses, and then formulate hypotheses relating architectural interventions for adaptative reuse to restoration theories. The third part is an action-research interventional study. Three representative case studies from each church typology have been selected, in the town of Montarcher, Givors and Villeurbanne. For each case, a participatory approach has been set up with the municipality, inhabitants and associations, in order to propose reconversion scenarios adapted to local needs.This work shows that the demolition of parish churches, widely perceived as a common good, threatens the transmission of local identities. It therefore seems essential to start a global reflection on the evolution of this heritage, one which takes into account territorial issues, citizens' demands and the architectural diversity of these buildings. We show that the architect, through both his sensitivity to the place and his technical, can play a central role in implementing of these reflection.