Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

HAL-SHS - Architecture, aménagement de …

HAL : Dernières publications Voir les Non lu | Plus vieux en premier
ˆ

[hal-02397480] De l'aura à l'atmosphère. Penser la dimension politique des paysages urbains avec Walter Benjamin

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … il y a 21 h et 50 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[halshs-02396596] L'expérience des New Towns britanniques. L'exemple de Milton Keynes (1967-Aujourd'hui)

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … il y a 21 h et 53 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[halshs-02394103] Mob situ

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 10/12/2019 à 10:39:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les mots existants dans la langue française ne décrivent que partiellement les réalités actuelles de l’habitabilité et de la territorialité. C’est de ce constat qu’est née l’idée de cet ouvrage dans lequel environ 40 auteurs ont recensé et défini une centaine de termes nouveaux – dont la plupart sont des néologismes –, qui permettent de décrire la complexité du problème contemporain de l’habiter/habitable dans des territoires de plus en plus fragmentés. Les mots sont malaxés, étirés, critiqués et reconstruits pour les faire muter à l’image des nouvelles réalités. Le tout, dans une perspective pluridisciplinaire qui donne autant la parole à des géographes, des sociologues, des ethnologues qu’à des architectes et des sociolinguistes. Ces 100 nouveaux mots sont ceux dont les acteurs de l’aménagement et des territoires auront besoin pour penser l’action de demain et dont chacun pourra se saisir pour lancer un débat entre citoyens.
ˆ

[halshs-02394041] Embarquement

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 10/12/2019 à 10:39:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les mots existants dans la langue française ne décrivent que partiellement les réalités actuelles de l’habitabilité et de la territorialité. C’est de ce constat qu’est née l’idée de cet ouvrage dans lequel environ 40 auteurs ont recensé et défini une centaine de termes nouveaux – dont la plupart sont des néologismes –, qui permettent de décrire la complexité du problème contemporain de l’habiter/habitable dans des territoires de plus en plus fragmentés. Les mots sont malaxés, étirés, critiqués et reconstruits pour les faire muter à l’image des nouvelles réalités. Le tout, dans une perspective pluridisciplinaire qui donne autant la parole à des géographes, des sociologues, des ethnologues qu’à des architectes et des sociolinguistes. Ces 100 nouveaux mots sont ceux dont les acteurs de l’aménagement et des territoires auront besoin pour penser l’action de demain et dont chacun pourra se saisir pour lancer un débat entre citoyens.
ˆ

[halshs-02394027] Mobilidarité

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 10/12/2019 à 10:38:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les mots existants dans la langue française ne décrivent que partiellement les réalités actuelles de l’habitabilité et de la territorialité. C’est de ce constat qu’est née l’idée de cet ouvrage dans lequel environ 40 auteurs ont recensé et défini une centaine de termes nouveaux – dont la plupart sont des néologismes –, qui permettent de décrire la complexité du problème contemporain de l’habiter/habitable dans des territoires de plus en plus fragmentés. Les mots sont malaxés, étirés, critiqués et reconstruits pour les faire muter à l’image des nouvelles réalités. Le tout, dans une perspective pluridisciplinaire qui donne autant la parole à des géographes, des sociologues, des ethnologues qu’à des architectes et des sociolinguistes. Ces 100 nouveaux mots sont ceux dont les acteurs de l’aménagement et des territoires auront besoin pour penser l’action de demain et dont chacun pourra se saisir pour lancer un débat entre citoyens.
ˆ

[hal-02392795] Vers une approche métabolique des espaces urbains

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 10/12/2019 à 09:57:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[halshs-02399220] Histoire de Toulouse et de la métropole

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 09/12/2019 à 09:13:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Toulouse s’affiche aujourd’hui comme l’une des aires urbaines les plus dynamiques de France. Capitale européenne de l’aéronautique, elle possède une forte identité héritée d’une longue histoire s’étalant sur 2000 ans. De plus, la création récente de la grande région Occitanie lui redonne un statut de métropole provinciale rappelant ses plus glorieuses heures passées. En effet, Toulouse fut successivement une ville romaine active, puis la capitale des royaume wisigothique et aquitain, avant de devenir celle du Languedoc et du pastel. Cet ouvrage de 800 pages rassemble les meilleurs spécialistes du cheminement de Toulouse à travers les siècles (18 auteurs). Il présente les dernières avancées de la recherche en abordant chronologiquement les temps forts, mais aussi les crises, de la cité. Des chapitres plus thématiques analysent les caractéristiques majeures de la ville de Nougaro : l’université, la médecine, les arts et l’architecture, l’aéronautique et le spatial.
ˆ

[halshs-02399144] Coopératives et territoires : entre ancrage et découplage

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 08/12/2019 à 23:04:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La construction de notre problématique s’est réalisée en deux temps. Le premier temps, permettant de saisir le rapport au territoire des coopératives a visé à répondre à la question : Comment les coopératives construisent leur rapport au territoire ? Cette question a permis d’orienter notre lecture de premières observations empiriques et de les croiser avec les approches néo-institutionnalistes ayant pour objet le territoire et les organisations de l’ESS. Nos premières observations empiriques et la revue de littérature mettent en exergues qu’il n’y a pas une naturalité dans le couple coopérative et territoire. Ainsi, de nombreux travaux s’attachent à étudier le lien entre ESS et territoire (Artis, Demoustier et Puissant, 2009 ; Pecqueur et Itçaina, 2012), le renouvellement des modèles productifs par les sociétés coopératives (Boissin et al. 2018 ; Draperi et Le Coroller, 2016), ou de façon plus étroite les liens entre coopératives et territoires (Richez-Battesti, 2016 ; Itçaina et Richez-Battesti, 2018 ; Draperi et Le Coroller, 2015). Dans ce cadre et en lien avec les analyses de Moine (2006) et de Pecqueur et Zimmerman (2004), nous considérons le territoire comme une construction sociale, résultat des interactions entre les acteurs et qui se structurent avec un projet de développement. Ce territoire, en tant que système, est révélé par la combinaison de trois formes de proximité -géographique, organisationnelle et institutionnelle. Afin d’appréhender la dimension temporelle de la construction du territoire, Colletis et Pecqueur (2018) développe la notion de territorialisation qui exprime un processus dynamique de création de ressources ou de combinaison nouvelle de ressources génériques ou spécifiques à partir de l’évolution des proximités, et partant de là la coordination, entre les organisations. Afin d’identifier comment une organisation prend part au territoire Landel et Pecqueur (2016) invitent à considérer la notion de dynamiques territoriales des coopératives. Cette notion permet de mettre la focale sur la dynamique d’organisation de la coopérative avec l’ensemble de ses partenaires afin de résoudre un problème commun, ce qui constitue l’élément essentiel et compte davantage que le territoire lui-même. Ainsi, les limites du territoire sont mouvantes et amenées à évoluer dans le temps en fonction des problèmes et des réponses envisagés. Dans la perspective d’identifier le lien que les coopératives peuvent tisser aux territoires nous nous intéressons à la mise en regard de la dynamique organisationnelle interne des coopérative avec leur dynamiques territoriales. Pour ce faire, nous recourrons à une analyse en termes de découplage. Le concept de découplage a été développé pour expliquer les décalages durables entre les normes institutionnelles prescrites par les dirigeants et leur application par les salariés. Nous transposons ce concept pour exprimer un état selon lequel les normes instituées à l’intérieur de l’organisation par leurs dirigeants pour se conformer aux exigences des agents institutionnels (instances qui établissent les normes qui régissent le secteur et qui en contrôlent l’application) ne sont pas appliquées à l’extérieur et reposent sur d’autres règles pour réguler l’activité (Meyer et Rowan, 1977). A travers ces deux courants d’analyse, la proximité et le découplage, nous cherchons à montrer d’une part comment s’opère la mobilisation du territoire, d’autre part comment les coopérations en interne ne se traduisent pas forcement en externe par des coopérations renforcées sur le territoire. Notre problématique peut être ainsi synthétisée : Comment les coopératives articulent-elles leurs dynamiques territoriales et organisationnelles ?
ˆ

[hal-02395840] L'universitarisation" de la Ville et "l'urbanisation" de l'Université

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 06/12/2019 à 10:13:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]
ˆ

[hal-02380230] Approche comparée de l'étude de deux tours

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … le 03/12/2019 à 02:40:00 - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

[...]