Leed

Se souvenir de moi

Raccourcis clavier

  • m marque l’élément sélectionné comme lu / non lu
  • l marque l’élément précédent comme non lu
  • s marque l’élément sélectionné comme favori / non favori
  • n élément suivant (sans l’ouvrir)
  • v ouvre l’URL de l’élément sélectionné
  • p élément précédent (sans l’ouvrir)
  • espace élément suivant (et l’ouvrir)
  • k élément précédent (et l’ouvrir)
  • o ou enter ouvrir l’élément sélectionné
  • j change le mode d'affichage de l'article (titre, réduit, complet)
  • h afficher/masquer le panneau d’aide

Non lu (7155)

?
ˆ

[halshs-02455374] Les saturations, états limites et marges de manoeuvre entre aliénations et émancipations

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … il y a 31 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Les saturations constituent un révélateur des trop-pleins, des congestions et plus largement de l’intensification des rythmes qui marquent les sociétés contemporaines. Elles sont également des révélateurs de formes d’étouffement, de suffocation et de dépossession pour celles et ceux qui tentent d’habiter le monde, un indicateur de situations et de moment limites pour les individus, les organisations et les territoires. L’idée défendue ici est que les états de la saturation qui touchent, les espaces, les agendas et les esprits constituent un nouveau champ de recherche des sciences sociales. La saturation apparaît comme une notion clé pour penser l’impact spatial et social des transformations sociétales majeures telles l’accélération sociale, l’accroissement des mobilités, la festivalisation des villes et l’omniprésence des sollicitations associées aux technologies de l’information.
ˆ

[halshs-02455216] Entre fabrique d'espace public et émergence de l'individu métropolitain, la transformation du quai de Rabat (Maroc)

HAL-SHS - Architecture, aménagement de … il y a 31 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Lieux de contestations sociales, de manifestations, de rassemblements, mais aussi lieux de détente, parfois de redécouverte de la ville, les espaces publics urbains sont des lieux aujourd’hui fortement recherchés et prisés par les habitants (Moussalih, 2018, p. 16). D’où la récurrente question – en sciences sociales – de savoir dans quelles mesures les espaces publics deviennent des lieux d’hybridation (Gwiazdzinski, 2016) entre le dispositif conçu par les aménageurs et les pratiques et les ruses des usagers (De Certeau, 1988) qui sont aussi des parties prenantes de la construction collective de l’espace public. L'article s’intéresse à un type particulier d’espace public à l’échelle métropolitain comme exemple d’espace ouvert à considérer dans sa matérialité spatiale, en tant que support de l’interaction sociale, dans sa prédisposition à assurer les enjeux de sociabilité, d’urbanité et d’interactions. L’expression d’espace ouvert est utilisée ici au sens d’espace public pour désigner ces « espaces communs de pratiques » (Levy, Lussault, 2003), ces lieux physiques « de passage et de rassemblement à l’usage de tous » (Paquot, 2009). Il est appréhendé par rapport à l’espace privé, tel que précisé par Ghomari (2002) en citant Billiard (1986) qui souligne qu’un « espace est public quand tout un chacun peut y être physiquement présent et y circuler librement. A contrario, il serait privé quand son accès est contrôlé et réservé à une certaine population ». Dans notre cas, l’étude porte sur le quai de Rabat issu du projet d’aménagement de la vallée Bouregreg. Notre hypothèse est que l’espace public est coproduit par les pratiques de ses usagers inspirées du registre social, bien au-delà des normes et des logiques de l’aménageur-développeur –issus du registre juridique – dans un contexte où l’espace public uniformisé est encombré d’objets et de dispositifs divers (panneaux indicateurs, publicités) qui saturent la perception et le rendent illisible. Cet article permet de montrer comment ces « espaces tiers » contribuent à la fabrique de nouvelles formes d’urbanité (Harroud, 2009), à l’émergence de d’individus aux compétences métropolitaines qui deviennent le fait de tout un chacun. Ces compétences sont définies comme la ayant une capacité à construire sans cesse la réalité sociale en choisissant dans la diversité des matériaux et des relations qu’offre la métropole (Bourdin, 2005).
ˆ

[halshs-02455216] Entre fabrique d'espace public et émergence de l'individu métropolitain, la transformation du quai de Rabat (Maroc)

HAL-SHS - Urbanisme il y a 31 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Lieux de contestations sociales, de manifestations, de rassemblements, mais aussi lieux de détente, parfois de redécouverte de la ville, les espaces publics urbains sont des lieux aujourd’hui fortement recherchés et prisés par les habitants (Moussalih, 2018, p. 16). D’où la récurrente question – en sciences sociales – de savoir dans quelles mesures les espaces publics deviennent des lieux d’hybridation (Gwiazdzinski, 2016) entre le dispositif conçu par les aménageurs et les pratiques et les ruses des usagers (De Certeau, 1988) qui sont aussi des parties prenantes de la construction collective de l’espace public. L'article s’intéresse à un type particulier d’espace public à l’échelle métropolitain comme exemple d’espace ouvert à considérer dans sa matérialité spatiale, en tant que support de l’interaction sociale, dans sa prédisposition à assurer les enjeux de sociabilité, d’urbanité et d’interactions. L’expression d’espace ouvert est utilisée ici au sens d’espace public pour désigner ces « espaces communs de pratiques » (Levy, Lussault, 2003), ces lieux physiques « de passage et de rassemblement à l’usage de tous » (Paquot, 2009). Il est appréhendé par rapport à l’espace privé, tel que précisé par Ghomari (2002) en citant Billiard (1986) qui souligne qu’un « espace est public quand tout un chacun peut y être physiquement présent et y circuler librement. A contrario, il serait privé quand son accès est contrôlé et réservé à une certaine population ». Dans notre cas, l’étude porte sur le quai de Rabat issu du projet d’aménagement de la vallée Bouregreg. Notre hypothèse est que l’espace public est coproduit par les pratiques de ses usagers inspirées du registre social, bien au-delà des normes et des logiques de l’aménageur-développeur –issus du registre juridique – dans un contexte où l’espace public uniformisé est encombré d’objets et de dispositifs divers (panneaux indicateurs, publicités) qui saturent la perception et le rendent illisible. Cet article permet de montrer comment ces « espaces tiers » contribuent à la fabrique de nouvelles formes d’urbanité (Harroud, 2009), à l’émergence de d’individus aux compétences métropolitaines qui deviennent le fait de tout un chacun. Ces compétences sont définies comme la ayant une capacité à construire sans cesse la réalité sociale en choisissant dans la diversité des matériaux et des relations qu’offre la métropole (Bourdin, 2005).
ˆ

[halshs-02227581] Zone d'aménagement concerté

HAL-SHS - Urbanisme il y a 1 h et 36 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

(Cons. d'Et., 9 mai 1990, Comité de défense de l'îlot Cros-Boulainvilliers, n° 94704 ; Cons. d'Et., 4 mai 1990, Compagnie industrielle maritime, n° 71707.)
ˆ

Tiercé. La mairie se refait une beauté

_Google Actualités - site:FR Architectu… il y a 1 h et 38 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Cet édifice, œuvre de l'architecte angevin Bibard, bâti entre 1874 et 1877, a abrité jusqu'en 1958 une juridiction de proximité, avec le prétoire de la ...
ˆ

Huit idées pour aménager une mini salle de bains

Batiactu - Architecture-Conception par Batiactu il y a 3 h et 43 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

MALIN. Une salle de bains de petite dimension peut toutefois bénéficier d'une douche à l'italienne, de multiples rangements et d'une décoration moderne et élégante. Mais pour bénéficier de tout cela, il faut parfois savoir faire preuve d'ingéniosité.

Fichier média :

20200127_211800_20190917_144023_3-sauter--2-.jpg (Format JPG, 14.86 ko)
ˆ

La Toyota Woven City modélise la ville mobile - Flottes Automobiles

_Google Actualités - Architecture il y a 4 h et 18 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

La Toyota Woven City modélise la ville mobile  Flottes Automobiles
ˆ

Rififi en Ariège autour du chemin d'accès au hameau de Paychels

France 3 Régions - Urbanisme par Laurence Boffet il y a 4 h et 23 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

Rien ne va plus au hameau de Paychels, à Besset, en Ariège depuis qu'un couple a décidé de fermer le chemin d'accès aux autres maisons. Il estime être dans son droit car ce chemin goudronné lui appartient. Ses voisins contestent la supression d'un droit de passage. 

Fichier média :

la_route_principale-4622223.jpg (Format JPG, 591.98 ko)
ˆ

La Cité du vitrail, un an avant la réouverture

_Google Actualités - site:FR Architectu… il y a 4 h et 38 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

... lanterne de la Cité » furent « assez magiques », s'est enthousiasmé Éric Pallot, architecte en chef des Monuments historiques qui a mené la visite.
ˆ

NANCY : BOUYGUES IMMOBILIER, "La Cour des Grands" se dévoile ! - La lettre économique et politique de PACA - Presse Agence

_Google Actualités - Architecture il y a 5 h et 14 min - Favoriser ||  (Lu/Non lu)

NANCY : BOUYGUES IMMOBILIER, "La Cour des Grands" se dévoile ! - La lettre économique et politique de PACA  Presse Agence